Voir plus
Voir moins

Réfléchir à la ville de demain

Des étudiantes et étudiants en urbanisme participent à l’élaboration d’une Politique nationale.

Par Valérie Martin

1 mars 2022 à 15 h 03

Mis à jour le 9 juin 2022 à 13 h 09

Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) a entrepris l’an dernier une démarche de consultations publiques dans le cadre des travaux d’élaboration de la Stratégie nationale d’urbanisme et d’aménagement du territoire, désormais intégrée à la Politique nationale d’architecture et d’aménagement du territoire, aux côtés de la Stratégie québécoise de l’architecture. Cette politique, qui devrait voir le jour au printemps 2022, permettra de répondre à des enjeux majeurs tels que la lutte contre les changements climatiques et l’adaptation à ceux-ci, la préservation et la valorisation du patrimoine culturel, la mise en valeur des paysages, les changements démographiques et la vitalité économique. C’est dans le cadre de ces travaux que le MAMH a interpellé les étudiantes et étudiants du baccalauréat en urbanisme à prendre part à la réflexion par le biais d’une Vitrine de projets étudiants.

Près de 200 étudiantes et étudiants ont participé au projet dans le cadre des cours Dimensions sociales de la ville, un cours de première année donné par la professeure du Département d’études urbaines et touristiques (DEUT) Sophie Paquin, Praxis II: Instruments de planification métropolitaine et régionale, un cours de deuxième année donné par le professeur Michel Rochefort et le chargé de cours du DEUT François St-Germain, et «Praxis III: Conception et composition urbaine», un cours de troisième année donné par le professeur François Racine et le chargé de cours Mikael St-Pierre, également du DEUT. «Les dernières orientations gouvernementales en matière d’aménagement du territoire datent du milieu des années 90! Il était temps que le gouvernement se penche sur le sujet étant donné que les enjeux ont beaucoup changé», remarque Sophie Paquin, qui a coordonné les travaux étudiants, en étroite collaboration avec les quatre enseignants des autres cours.

Le 10 février dernier, les étudiantes et étudiants ont présenté leurs travaux en classe. Un prix a été remis à la meilleure équipe de chaque cours ainsi que des mentions (voir les présentations des lauréates et lauréats sur la plateforme Vimeo). Les lauréates et lauréats du concours de la Vitrine des projets étudiants se sont ainsi partagé des bourses offertes par le gouvernement, d’un montant total de 3 000 dollars. Les propositions gagnantes ont été transmises au MAMH afin d’être incorporées à la réflexion sur la Politique nationale d’architecture et d’aménagement du territoire.

L’objectif du projet était de réaliser, en équipe, une affiche sur le thème de la ville de demain; une ville plus équitable et respectueuse de l’environnement. Les étudiantes et étudiants de première année avaient pour mandat plus spécifique de proposer différentes améliorations à la Stratégie nationale d’urbanisme et d’aménagement du territoire. «Ils devaient faire des liens avec les objectifs du cours, en intégrant à leurs propositions, par exemple, différentes perspectives eu égard aux aînés, au genre et à la santé», précise Sophie Paquin. Les étudiantes et étudiants du cours de deuxième année ont réalisé, quant à eux, des scénarios d’aménagement afin de mieux lutter contre l’étalement urbain dans la MRC de Montcalm, située dans Lanaudière. Enfin, les finissantes et finissants du baccalauréat en urbanisme ont conçu deux scénarios d’aménagement: le premier portait sur la ville de Boucherville, dans lequel les équipes étudiantes suggéraient de nouvelles manières d’habiter la banlieue et de s’y déplacer, et le deuxième, concernait la requalification du site de l’usine Kruger aux abords du Lac-des-nations, à Sherbrooke.

«Le projet a permis à tous les participantes et participants d’acquérir une expérience concrète, tout en leur donnant la chance de collaborer, de développer une complicité et de renforcer leur sentiment d’appartenance à l’UQAM», observe Sophie Paquin, qui est aussi la directrice des programmes de premier cycle en urbanisme. «On agissait comme une seule et grande équipe de travail.»

Devenu obsolète par une absence de mise à jour chez Microsoft, Internet Explorer pose désormais de nombreux problèmes de compatibilité.

Utilisez le dernier navigateur recommandé par Microsoft

Bénéficiez de la vitesse, de la sécurité et de la confidentialité avec Microsoft Edge

Télécharger Edge