Que faire avec l’objet d’art?

Dans le cadre de sa nouvelle exposition, le collectif ATC s’interroge sur la pérennité des œuvres artistiques.

29 Septembre 2021 à 15H13

L’exposition Quoi faire de. du Collectif ATC, Artistes Têtes Chercheuses est présentée au Musée régional de la Côte-Nord. On peut voir sur la photo des oeuvres de Denis Farley (Cosmologies, 2020), de Lise Nantel (Blanchiment de mémoire, 2021), de Patricia Gauvin (Connexions neuronales, 2021), et de Dominique Sarrazin (2018/21). 
Photo :Josée Pellerin

Le Musée régional de la Côte-Nord, situé à Sept-Îles, accueille l’exposition Quoi faire de., conçue par le Collectif ATC, Artistes Têtes Chercheuses, formé de neuf enseignantes et enseignants de l’École des arts visuels et médiatiques. Quoi faire de. explore le processus créatif du collectif comme objet artistique, tout en questionnant la place qu’occupe l’objet matériel dans l’accumulation et la gestion de biens.

Pour les artistes du Collectif ATC, l’objet artistique n’échappe pas aux considérations menant à interroger sa pérennité dans le temps et l’espace, la question de son entreposage, si ce n’est de sa reconstruction ou de sa destruction.

Fondé en 2017, le Collectif regroupe les chargés de cours Denis Farley, Patricia Gauvin, Marie-France Giraudon (M.A. arts plastiques, 1987), Jean Marois, Lise Nantel (M.A. arts plastiques, 1985), Josée Pellerin, Katherine Rochon (Ph.D. études et pratiques des arts, 2016), Dominique Sarrazin et Anne C Thibault (M.A. arts plastiques, 1988). Ces neuf enseignantes et enseignants partagent une même passion pour les questions d’ordre esthétique et poétiques associées à la pratique artistique et développent des projets communs d’exposition, tout en menant des carrières solos. Le Collectif a déjà exposé à l’Écomusée du fier monde, en 2017 et 2018, à la Maison de la culture Frontenac, en 2018, et à l’Usine C, en 2019 et 2020.

Un livre virtuel présente la réflexion de chacun des artistes participant à l’exposition Quoi faire de.

L’événement est présenté jusqu’au 23 décembre prochain.

PARTAGER