Nouveau programme en éducation préscolaire

La formation vise à soutenir le développement professionnel des enseignantes et des enseignants des maternelles 4 et 5 ans.

14 Décembre 2021 à 16H25

Le programme, qui comprend quatre cours de type magistral et deux cours de pratique accompagnée, pourra être complété sur une période de deux ans, à temps partiel, à raison de trois cours par année. Photo: Getty Images

À compter de l’automne 2022, la Faculté des sciences de l’éducation offrira un nouveau programme court de deuxième cycle en éducation préscolaire. S’adressant aux personnes qui ont un lien d’emploi avec un centre de services scolaire et qui enseignent dans une classe de maternelle 4 ou 5 ans, la formation vise à soutenir leur développement professionnel, à développer leur capacité d'analyse réflexive et à consolider une identité professionnelle propre à l'éducation préscolaire.

Le programme est le seul dans les universités québécoises qui soit spécifiquement axé sur la réalité montréalaise au préscolaire. «Les particularités du milieu montréalais, comme la pluriethnicité et la défavorisation, seront au cœur des apprentissages dans chacun des cours», souligne Élaine Turgeon, professeure au Département de didactique. Cette dernière a créé le programme avec Annie Charron et Mélanie Dumouchel, professeures au même département; France Capuano, Geneviève Audet, Nathalie Prévost et Anik Ste-Marie, professeures au Département d’éducation et formation spécialisées; Geneviève Cadoret et Mariève Blanchet, professeures au Département des sciences de l’activité physique; et Manon Boily, professeure au Département d’éducation et pédagogie.

En plus d’approfondir les stratégies d’intervention auprès des enfants à besoins particuliers, la formation vise à aider les enseignantes et les enseignants du préscolaire à mieux comprendre le processus développemental des enfants de 4 et 5 ans. «La différence est énorme entre le primaire, axé sur l’enseignement disciplinaire, et le préscolaire, où l’approche est basée sur le développement global des enfants, mentionne Élaine Turgeon. Il y a aussi un monde de différence entre la maternelle 4 ans et la maternelle 5 ans, tant sur le plan social, affectif, langagier, cognitif que moteur.»

2600 nouvelles classes

La création du programme arrive à un moment critique. L’implantation des maternelles 4 ans et la pandémie ont accentué la pénurie de personnel enseignant à tous les niveaux, particulièrement au préscolaire. «La maternelle 4 ans sera offerte dans toutes les écoles québécoises d’ici 2025, ce qui entraînera l’ouverture de 2600 nouvelles classes», affirme Élaine Turgeon.

Le programme de 18 crédits, qui comprend quatre cours de type magistral et deux cours de pratique accompagnée, pourra être complété sur une période de deux ans, à temps partiel, à raison de trois cours par année.

Les cours de type magistral seront donnés en présentiel ou en mode hybride. Ils porteront sur la diversité ethnoculturelle et sociale, sur le développement langagier d’enfants bilingues et plurilingues, sur le développement moteur, sur le développement de la pensée, du raisonnement et du potentiel créatif de l’enfant, sur la socialisation scolaire, sur la gestion de classe, sur la qualité éducative et sur la prévention des difficultés en français et en mathématiques. «La grille de cours a été construite selon un sondage effectué auprès de plus de 300 enseignantes et enseignants de 13 commissions scolaires», souligne Élaine Turgeon.

Les deux cours de pratique accompagnée – un par année – visent à intégrer les apprentissages à la pratique éducative. Ces cours sont offerts à distance et comprennent des captations vidéo dans la classe de l’enseignante ou de l’enseignant ainsi que des séances de supervision individuelle.

Le programme est contingenté à un maximum de 20 enseignantes ou enseignants par groupe et à deux groupes par année. Il est possible de faire une demande d’admission avant le 1er avril pour l’automne 2022.

PARTAGER