Journée nationale de la philanthropie

La Fondation de l’UQAM souligne le soutien des donatrices et donateurs.

15 Novembre 2021 à 10H23

Illustration: Getty/Images

Depuis 1986, le 15 novembre est désigné, partout au Canada, comme la Journée nationale de la philanthropie. Celle-ci célèbre l’engagement quotidien des individus, des entreprises et des organisations qui, par leurs actions bénévoles, leurs campagnes de financement et leurs dons, contribuent au mieux-être individuel et collectif dans différentes sphères de la société: éducation, environnement, santé, culture, sports, droits de la personne, etc.  

Pour la Fondation de l’UQAM, dont la mission est de favoriser la réussite étudiante et l’accessibilité aux études universitaires par l’offre de bourses, tout en contribuant à la vitalité de la formation, de la recherche et de la création, la Journée nationale de la philanthropie est synonyme de reconnaissance. Chaque année, la Fondation profite de cette occasion pour exprimer sa gratitude aux donatrices et donateurs ainsi qu’aux bénévoles, dont la générosité lui permet de concrétiser de nombreux projets. Cette année, ses messages de remerciement sont accompagnés de deux vidéos qui soulignent l’importance d’appuyer la relève étudiante et les projets qui font bouger les choses.

«Alors que nous avons atteint 85% de notre objectif de 100 millions de dollars dans le cadre de la campagne majeure de financement 100 millions d’idées, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous célébrons la Journée nationale de la philanthropie, déclare Michelle Niceforo, directrice générale de la Fondation. Nos donateurs et donatrices ont répondu à l’appel et, grâce à leur soutien, nous avons remis, cette année, plus de 2 millions de dollars en bourses et appuyé plus d’une centaine de projets uqamiens. Je remercie tous ceux et celles qui ont contribué à ces éclatantes réussites.»

Cumulant plus de 20 ans d’expérience dans le monde de la philanthropie, Michelle Niceforo est devenue, cette année, la nouvelle directrice générale de la Fondation, tandis que le président-directeur général d’Aéroports de Montréal Philippe Rainville (B.A.A. sciences comptables, 1986) a été nommé président du conseil d’administration, succédant ainsi à Jean-Marc Eustache (B.Sp. économique, 1975).

Rapport annuel 2020-2021

Le rapport annuel de la Fondation, maintenant disponible sur son site web, revient sur les faits saillants de l’année 2020-2021 (voir encadré) et souligne les contributions des donatrices et donateurs.

En 2020-2021, la Fondation a créé 161 nouvelles bourses et remis 981 bourses et prix d’une valeur totale de plus de 2 213 000 $. De plus, pour venir en aide à la communauté étudiante dans le contexte de la pandémie, l’UQAM et la Fondation ont mis sur pied le Fonds d’aide d’urgence. Plus de 850 donatrices et donateurs ont répondu à l’appel, ce qui a permis de doubler le montant initial de 300 000 $. Au total, 1 515 étudiantes et étudiants ont reçu un soutien financier.

Pour connaître quelques-uns des 120 projets de recherche et de création soutenus par la Fondation durant l’année 2020-2021, on consulte son rapport annuel.

Quelques faits saillants

Voici quelques exemples de faits saillants cités dans le rapport annuel 2020-2021 de la Fondation:

- Alors que seulement 30 % des scientifiques sont des femmes, la Faculté des sciences et la Fondation ont créé le Fonds pour les femmes en science afin de soutenir financièrement la relève.

- Qu’il s’agisse de traitement du cancer, de défense des droits de la personne, d’environnement, d’entrepreneuriat, de vulgarisation scientifique ou de diffusion de la culture, divers types de projets ont été appuyés lors de campagnes de sollicitation ciblées. La Fondation a communiqué avec près de 13 000 diplômées et diplômés, les invitant à faire un premier don.

 - Un don du vice-président exécutif de la maison de courtage indépendante Casgrain & Compagnie, Roger Casgrain, et de son épouse Colette Charest, a permis la création à l’ESG UQAM du Centre interdisciplinaire de recherche et de formation en cybersécurité.

- La doctorante en histoire de l’art Véronique Lacroix (B.A. gestion et design de mode, 2017; M.A. histoire, 2020) a obtenu la quatrième bourse Luc-d’Iberville-Moreau, d’une valeur de 60 000 $. Créée grâce à un legs testamentaire de l’ancien directeur et conservateur en chef du Musée des arts décoratifs de Montréal, cette bourse, la plus importante de la Faculté des arts, encourage les études doctorales en cotutelle à l’international.

Pour que le grand public bénéficie des idées brillantes des membres du Mouvement des  Originaux de l’UQAM, les classes de maître des diplômés Jean-François Bouchard (B.A. design d'environnement, 1986), Manon Barbeau (B.Sp. animation culturelle, 1974), Hugues Sweeney (M.A. communication/ multimédia interactif, 2005) et Cathy Wong (LL.B., 2008) existent maintenant en balados. Cette initiative a été rendue possible grâce à une collaboration avec CHOQ.ca.

PARTAGER