Voir plus
Voir moins

Visite d’un studio de jeux vidéo

Un groupe du bac en médias numériques se rend dans les studios de l’accélérateur Indie Asylum.

Par Jean-François Ducharme

1 mars 2024 à 17 h 50

Une vingtaine d’étudiantes et d’étudiants au baccalauréat en communication (médias numériques), profil jeux vidéo, ont visité les studios d’Indie Asylum, le 15 février dernier. Situé dans le quartier Mile End, à quelques pas du géant de l’industrie Ubisoft, Indie Asylum est un accélérateur qui regroupe une quinzaine de studios indépendants. «Ce regroupement permet de mettre en commun les expertises et les ressources de chaque studio, souligne son cofondateur Christopher Chancey. Nous employons près de 250 développeurs et commercialisons entre 5 et 10 jeux vidéo par année.»

Après une visite des 15 studios, le groupe a assisté à une conférence de Guillaume Perreault-Roy (B.A. communication/médias interactifs, 2014). Directeur créatif du studio Trebuchet, le diplômé a parlé de la création du jeu Broken Edge, un jeu de combat d’épée en réalité virtuelle. Avant sa mise en marché, le jeu a fait l’objet de tests biométriques dans les laboratoires de l’UQAM. «Ce jeu a nécessité énormément d’investissement personnel et j’en suis très fier, mentionne Guillaume Perreault-Roy. J’ai notamment réussi à apporter des solutions à des problèmes fréquents dans le domaine de la réalité virtuelle afin d’améliorer l’expérience de jeu.»

La visite s’est terminée par des conseils du directeur du studio Affordance Jamie Dorval Caya sur les meilleurs moyens d’intégrer le marché du travail.

Quatre nouveaux cours

Cette visite était proposée dans le cadre du cours Jeux vidéo, technologie et pratiques émergentes, donné par le professeur associé de l’École des médias Jonathan Bonneau. «Le cours permet de discuter du potentiel des technologies émergentes dans les jeux vidéo et d’adopter un esprit critique face à celles-ci», souligne le professeur associé.

Jonathan Bonneau a également mis sur pied trois autres nouveaux cours pour les étudiantes et étudiants du profil jeux vidéo: Introduction au design de jeux vidéo; Introduction au langage algorithmique en contexte médiatique; et  Méthodologies de recherche et intelligence artificielle, qu’il a construit avec  l’étudiante au doctorat en communication Laurence Grondin Robillard. «Ces cours permettent de comprendre les dessous du design et de la programmation, sans devenir ingénieur ou programmeur, et de mettre ces connaissances en pratique dans des micro-ateliers hebdomadaires, mentionne Jonathan Bonneau. Que ce soit la création d’un agent conversationnel ou l’analyse de données par intelligence artificielle, nous touchons un peu à tout pour que les étudiantes et étudiants puissent se positionner et user de leur sens critique.»

En plus de la visite chez Indie Asylum, la cohorte a participé au Sommet international du jeu de Montréal, à HUB Montréal et à un laboratoire de création de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Le baccalauréat en communication (médias numériques) qui donne droit aux bourses Perspective Québec de 2500 dollars par trimestre est le seul programme de premier cycle universitaire au Québec axé sur une réflexion théorique sur les impacts des technologies numériques de communication. Il est possible de faire une demande d’admission avant le 15 avril pour l’automne 2024.