Voir plus
Voir moins

Présentation de la candidate au poste de vice-rectrice à la Vie académique

Johanne Grenier rencontre les membres de la communauté universitaire.

Par Jean-François Ducharme

21 mars 2024 à 11 h 07

La candidate au poste de vice-rectrice à la Vie académique Johanne Grenier (M.A. éducation, 1992) a rencontré les membres de la communauté universitaire, le 20 mars dernier, au Complexe des sciences Pierre-Dansereau. Vice-doyenne aux études de la Faculté des sciences depuis 2021, la professeure du Département des sciences de l’activité physique a parlé de son parcours uqamien, qui s’échelonne sur plus de 30 ans. «En étudiant à la maîtrise, j’ai découvert que l’UQAM laissait une grande place à l’implication et l’engagement dans toutes sortes de comités, dit-elle. J’ai aussi apprécié la proximité avec les enseignantes et enseignants, avec qui nous pouvions discuter après les cours.» Elle est titulaire d’un doctorat en sciences de l’activité physique de l’Université de Montréal.

Chargée de cours durant près de 10 ans, Johanne Grenier a été embauchée, en 2002, à titre de professeure au Département de kinanthropologie. Ce département, qui faisait à l’époque partie de la Faculté des sciences de l’éducation, a été rattaché à la Faculté des sciences en 2009. Il porte le nom de Département des sciences de l’activité physique depuis 2015. «Je connais très bien la Faculté des sciences et la Faculté des sciences de l’éducation, ayant été impliquée dans plusieurs comités», souligne-t-elle.

Johanne Grenier a été directrice des programmes de premier cycle (de 2009 à 2011) et de cycles supérieurs (de 2016 à 2019) en sciences de l’activité physique, à une période où plusieurs programmes ont été créés, modifiés, évalués ou implantés. «Certaines personnes croient que le travail est terminé lorsqu’un programme est approuvé à la Commission des études, mais, en réalité, il ne fait que commencer», mentionne la candidate.

À titre de vice-doyenne aux études, elle est particulièrement fière des actions entreprises pour soutenir la réussite étudiante et de la collaboration établie avec les directions de programmes lors de l’exercice de répartition de l’enveloppe des charges d’enseignement. «J’ai aussi la chance d’être entourée de personnes magnifiques qui m’aident chaque jour à faire mon travail», note-t-elle.

Vision et enjeux

«Je suis une femme d’action», a dit d’emblée Johanne Grenier. La première action qu’elle souhaite poser à titre de vice-rectrice est de travailler activement au recrutement des futurs étudiantes et étudiants. «J’aimerais ouvrir une discussion avec le Bureau du recrutement et les facultés et École, afin de trouver ensemble des manières d’optimiser nos efforts pour atteindre nos objectifs, a-t-elle dit. L’exemple du Registrariat, qui a doublé la cadence dans l’étude des dossiers d’admission, démontre l’impact de nos actions.» Assouplir les conditions d’admission – tout en conservant la rigueur des prérequis – et développer de nouvelles ententes DEC-BAC et de reconnaissance des acquis font partie des stratégies qu’elle envisage pour augmenter les effectifs.

La deuxième action que posera la candidate est d’accompagner avec bienveillance tant la population étudiante – particulièrement les étudiantes et étudiants internationaux – que les directions de programmes et le personnel de soutien, et sa troisième action est de célébrer les réussites des membres de la communauté.

Parmi les enjeux sur lesquels elle se penchera, outre la baisse des effectifs étudiants, Johanne Grenier a mentionné l’enseignement en ligne, la santé psychologique, l’intelligence artificielle et le roulement de personnel. Parmi ses engagements, elle mentionne la communication et la transparence («il est important de se parler pour connaître les projets qui se développent au sein de notre université»); la consultation et la collaboration; la simplification et l’efficience («nous ne nous imposerons pas à nous-mêmes des règles qui nous ralentissent»); et le respect et la reconnaissance («je trouve important de reconnaître le travail des gens»).

Période de consultation

La période de consultation se déroule du 21 mars au 2 avril, à 12 h, sur le site Omnivox. Les résultats de la consultation seront transmis le 3 avril au Comité de sélection, qui formulera une recommandation que le recteur transmettra au Conseil d’administration.

La vidéo de la présentation de la candidate est disponible en ligne. On peut également consulter la lettre de présentation et le curriculum vitæ de Johanne Grenier, ainsi que des lettres d’appui et d’autres informations, sur le site du Secrétariat des instances, sous l’onglet «Consultations en cours».