Voir plus
Voir moins

Certification Fourchette bleue, une première dans le réseau universitaire

Les services alimentaires de l’UQAM ont organisé une dégustation de produits de la mer pour souligner l’obtention du label.

Par Marie-Claude Bourdon

19 mars 2024 à 14 h 18

La Direction des services alimentaires et de l’hébergement proposait, le 19 mars dernier, une dégustation de produits de la mer à la cafétéria du pavillon Hubert-Aquin. L’événement, qui se déroulait dans le cadre du Mois des saines habitudes de vie, a été organisé en collaboration avec l’Institut du tourisme et de l’hôtellerie du Québec (ITHQ). Il visait, notamment, à souligner l’obtention par l’UQAM de la certification Fourchette bleue, un programme de valorisation des espèces marines du Saint-Laurent méconnues et sous-exploitées.

Lors de la dégustation, les services alimentaires ont fait goûter aux Uqamiennes et Uqamiens des plats préparés à base d’algues: lasagne à la laitue de mer et ricotta, boules d’énergie aux algues Nori et smoothie vert à la spiruline marine. De son côté, l’ITHQ proposait des barres tendres aux canneberges.

L’UQAM est la première université au Québec à recevoir la certification Fourchette bleue, indique Mélanie Gélinas, cheffe de production à la Direction des services alimentaires et de l’hébergement. «Notre partenariat avec l’ITHQ a facilité le processus pour obtenir la certification, précise-t-elle. Ce partenariat nous aide aussi dans nos démarches d’approvisionnement local.»

Un épisode récent de l’émission L’épicerie, diffusée sur Radio-Canada, a mis en valeur ces efforts pour augmenter le pourcentage de produits québécois dans l’offre de services alimentaires de l’UQAM. L’émission du 14 février dernier s’ouvrait avec une visite de la journaliste Johane Despins à la cafétéria Hubert-Aquin, où Mélanie Gélinas lui indiquait que trois à quatre menus par semaine sont cuisinés à partir d’aliments québécois, en plus de 75% des soupes et potages et d’une grande variété de collations et de boissons.

Cette offre accrue s’inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale d’achat des aliments du Québec (SNAAQ). Lancée l’an dernier par le gouvernement, cette stratégie vise, comme son nom l’indique, à augmenter le nombre de produits locaux dans les services alimentaires des institutions publiques, des garderies aux universités en passant par les écoles, les hôpitaux et les CHSLD. L’UQAM, qui avait déjà une longueur d’avance dans ce domaine, participe activement à cette initiative. Avec le soutien de l’ITHQ, qui accompagne les institutions qui le souhaitent en leur proposant un plan d’action, l’Université s’approvisionne de plus en plus en produits locaux: 63 % des denrées proposées par les services alimentaires sont d’origine québécoise, en comparaison d’une moyenne de 44,5 % dans l’ensemble des universités. Mélanie Gélinas est ambitieuse. En 2024, elle s’est fixé une cible de 72%!