Voir plus
Voir moins

Dix gestes pour réduire sa production de GES au quotidien

L’équipe Écoresponsabilité invite la communauté uqamienne à mettre en pratique de nouvelles habitudes.

Par Jean-François Ducharme

24 octobre 2023 à 14 h 51

Dans le cadre de la Semaine québécoise de réduction des déchets, qui se tient jusqu’au 29 octobre, l’équipe Écoresponsabilité du Vice-rectorat au développement humain et organisationnel invite les membres de la communauté uqamienne à mettre en pratique de nouvelles habitudes afin de diminuer sa production de gaz à effet de serre (GES).

Consommation alimentaire

Sur le campus de l’UQAM, les achats et les chaînes d’approvisionnement liés à la préparation de repas représentaient, en 2018-2019, l’équivalent de 165 tonnes de dioxyde de carbone. Afin de réduire cette empreinte, les Services alimentaires favorisent les fournisseurs locaux et ont, entre autres initiatives, adhéré au programme Aliments du Québec au menu. L’UQAM détient d’ailleurs l’un des meilleurs taux d’achats dédiés aux produits québécois (63 %) parmi les institutions d’enseignement supérieur.

Proposés quotidiennement, les menus sains et durables – incluant des repas végétariens ou végétaliens – élaborés par l’équipe en cuisine correspondent à 40 % de l’offre alimentaire. «Ces initiatives contribuent à réduire les GES émis par le transport de marchandises, et ce, en concordance avec notre engagement à atteindre la carboneutralité avant 2040», souligne le vice-recteur intérimaire au Développement humain et organisationnel Jean-François Champagne.

Matières résiduelles

Les matières résiduelles générées sur le campus totalisent, quant à elles, l’équivalent de 197 tonnes de dioxyde de carbone. «Le meilleur déchet est celui qui n’est pas produit, et la réduction à la source représente le meilleur moyen pour contrer la pollution», rappelle la conseillère en développement durable Cynthia Philippe. Dans cette optique, les Services alimentaires acceptent dorénavant les contenants personnels propres et maintiennent la location des contenants réutilisables CANO. Des rabais offerts à la carte encouragent l’adoption de nouveaux comportements. On peut consulter la liste des pratiques et mesures sur le site des Services alimentaires.

La production de compost en cuisine et l’installation des îlots de tri dans les aires de consommation contribuent également à la diminution des déchets. Plus de 57 tonnes de compost ont été acheminées à la Ville de Montréal pour traitement dans la dernière année, soit plus du double de l’an dernier. Le tri adéquat des matières organiques et résiduelles s’avère essentiel pour collecter un compost de qualité. Pour déposer les bonnes matières au bon endroit et pour s’y retrouver avec les pictogrammes, on peut consulter le site UQAM écoresponsable.

Trucs et astuces

Chaque personne sur le campus joue un rôle dans la réduction des GES. Comment s’y prendre pour modifier ses gestes? Les spécialistes recommandent de mesurer son empreinte carbone personnelle – notamment avec l’application de Global Footprint Network – afin d’évaluer les résultats engendrés par nos nouveaux comportements.

Les gestes qui comptent sont nombreux. Voici quelques trucs et astuces proposés par l’équipe Écoresponsabilité afin d’atténuer son empreinte carbone :

  • Trier ses types de contenants – plastique, métal, verre, etc. – et les déposer au bon endroit. On peut obtenir l’information sur ces contenants dans l’onglet Matières acceptées et refusées du site UQAM écoresponsable.
  • Identifier à quel endroit déposer les différents types de matières résiduelles avec l’application Ça va où de Recyc-Québec.
  • Préparer une boîte à lunch selon les principes 3NJ (Nu, Non loin, Naturel et Juste) d’ENvironnement JEUnesse.
  • Suivre Les Z’astuces de la réduction – qui portent, entre autres, sur l’habitation, les déchets électroniques et la consommation responsable –  sur le site de la Semaine québécoise de réduction des déchets.
  • Réduire l’utilisation de contenants avec CANO ou apporter ses propres contenants à la cafétéria Hubert-Aquin (local A-M611) afin de bénéficier de rabais.
  • Disposer de son matériel électronique et des autres consommables, incluant les piles, à la COOP Berri-UQAM.
  • Déposer ses piles dans les boîtes de collecte au comptoir de prêts du Service de l’audiovisuels (local J-2391).
  • Apporter ses vêtements à l’École supérieure de mode qui effectue la récupération des textiles.

Pour toute information additionnelle, on peut consulter le site UQAM écoresponsable ou écrire à l’adresse ecoresponsable@uqam.ca.