Voir plus
Voir moins

Maria Hoyos, artiste en résidence

La diplômée en arts visuels et médiatiques obtient la Résidence Intersections de recherche, création et production 2023-2024.

29 novembre 2023 à 16 h 10

L’artiste transdisciplinaire Maria Hoyos (M.A. arts visuels et médiatiques, 2022) a obtenu la Résidence Intersections de recherche, création et production 2023-2024, un programme soutenu par l’École des arts visuels et médiatiques (ÉAVM), le Conseil des arts de Montréal et le Centre d’art contemporain OPTICA. Le programme est destiné à des personnes récemment diplômées de l’ÉAVM, issues de l’immigration (première ou seconde génération) et qui sont membres des minorités ethniques ou visibles.

La résidence permet la réalisation d’une œuvre qui entre en dialogue avec des archives (fonds documentaire d’OPTICA ou autre, en fonction de la recherche de l’artiste). À la fin de la résidence, OPTICA proposera une exposition de Maria Hoyos, qui fera aussi une présentation publique sur sa pratique de création. Dans le cadre de ce projet d’une durée d’un an, l’EAVM et OPTICA fourniront à l’artiste un accompagnement professionnel, complémentaire à sa formation universitaire.

Dans sa pratique artistique, Maria Hoyos aborde des questions historiques et culturelles en lien avec ses origines colombiennes. La permanence et l’enracinement des inégalités historiques, culturelles, sociales et économiques des anciennes colonies sont au cœur de son travail. Marquée dès son enfance par les conditions d’exploitation des travailleurs de l’industrie de la canne sucre dans son pays, l’artiste crée des œuvres qui témoignent de son intérêt pour la fragilité des êtres, leur complexité et leur résilience.

Ses installations sont composées de dessins, de photographies, de vidéos, d’animations en sucre ainsi que d’assemblages d’objets et de rituels qui se déploient dans l’espace. «L’art est ma façon d’agir sur le présent, ma façon d’analyser, de comprendre et de partager l’histoire», souligne Maria Hoyos.

La résidence de l’artiste se poursuit jusqu’au 1er avril 2024