Voir plus
Voir moins

Le Centre de services orthopédagogiques s’exporte à Laval

Des étudiantes à la maîtrise offriront des services dans les locaux du Campus de Laval.

Par Jean-François Ducharme

10 janvier 2023 à 17 h 05

Après 10 ans d’existence au campus central, le Centre de services orthopédagogiques (CSO) de la Faculté des sciences de l’éducation offrira pour la première fois cet hiver des services dans les locaux du Campus de Laval, situé au pavillon Guy-Rocher du Collège Montmorency. Grâce à un partenariat avec la Maison Le Dauphin, une demi-douzaine d’enfants ayant des difficultés d’apprentissage pourront bénéficier d’un suivi effectué par des étudiantes à la maîtrise en orthopédagogie, sous la supervision d’un professeur.

«Les services offerts à Laval seront les mêmes que ceux donnés au campus central, soit des évaluations et des interventions orthopédagogiques, souligne Nathalie Chapleau, professeure au Département d’éducation et formation spécialisées et responsable du CSO. En cas de difficultés importantes, les étudiantes pourront référer les enfants à des services en orthophonie ou en psychologie à l’externe.» Du matériel neuf sera à la disposition des enfants, et les parents pourront patienter dans une salle d’attente spécialement aménagée.

Le partenariat, auquel ont participé le doyen de la Faculté Jean Bélanger et le professeur du Département d’éducation et pédagogie Marc Turgeon, a été développé en collaboration avec la Chambre de commerce et de l’industrie de Laval, le Centre de spécialistes dentaires et d’implantologie de Laval et le Mouvement Grandir Ensemble. Le projet est soutenu financièrement par le Regroupement lavallois pour la réussite éducative et le Fonds du Souvenir de la ville de Laval.

«Dans le quartier Chomedey à Laval, les besoins en accompagnement scolaire sont en forte croissance, particulièrement chez les nouveaux arrivants, souligne Chantale Gignac, directrice générale de la Maison Le Dauphin. Ce partenariat avec la Faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM permet de créer un filet de sécurité autour des enfants et des familles vivant une situation de vulnérabilité.»

Quatre cents suivis en 10 ans

Ouvert en 2013, le CSO accueille une quarantaine d’enfants par année dans ses locaux du pavillon Paul-Gérin-Lajoie. «Les enfants proviennent majoritairement du quartier Centre-Sud, souligne Nathalie Chapleau. Nous avons développé des collaborations avec plusieurs organismes du quartier, dont la Relance Jeunes et Familles.»

En 10 ans, environ 400 personnes – majoritairement des enfants, mais aussi quelques adultes – ont obtenu des services au CSO. Près de 200 étudiantes à la maîtrise en orthopédagogie y ont été formées et y ont contribué.

Le CSO a aussi développé des capsules d’information à l’intention des parents sur sa chaîne YouTube. «En plus d’être rassurés sur les apprentissages faits par leurs enfants, les parents développent des outils pour les aider dans leurs apprentissages. Le rapport d’évaluation orthopédagogique réalisé par les étudiantes peut aussi être apporté à la direction d’école afin que les enfants bénéficient de services additionnels.»