Voir plus
Voir moins

Une application de rétroaction positive au travail

Listen Léon augmente la satisfaction, la motivation et le bien-être psychologique au travail, révèle une étude.

Par Pierre-Etienne Caza

15 septembre 2022 à 8 h 44

Le professeur du Département d’organisation et ressources humaines de l’ESG UQAM Jacques Forest s’intéresse au bonheur au travail et à la motivation depuis une quinzaine d’années. C’est ce qui l’a amené à s’intéresser à Listen Léon, une application française destinée à instiller ou consolider le réflexe de la rétroaction positive. «Lorsque notre gestionnaire ou des collègues reconnaissent nos forces, cela tend à améliorer notre performance et notre bien-être au travail», rappelle-t-il. Avec le doctorant Marc-Antoine Gradito Dubord et des collaborateurs suédois, Jacques Forest a conduit une étude sur Listen Léon, qui a récemment été publiée dans le Journal of Happiness Studies.

«Listen Léon est un moteur de compliments envoyés de manière anonyme au sein d’une organisation», explique Marc-Antoine Gradito Dubord, premier auteur de l’article. Les employés rejoignent un groupe virtuel et chacun est libre d’envoyer de la rétroaction à ses pairs. Il suffit d’écrire un message – positif, car c’est le but! – et l’intelligence artificielle derrière l’application détectera des mots-clés pour ensuite les associer à l’une des «forces» de sa liste, telles que l’honnêteté, le leadership, la générosité ou l’optimisme. «Ces forces ont été établies à partir des 24 forces de caractère, un modèle devenu un classique de la psychologie positive, validé à maintes reprises par de nombreuses études auprès de 15 millions de personnes à travers le monde», précise le jeune chercheur.

«Chère collègue, j’ai assisté à ta présentation de ce matin et je tiens à te féliciter pour ton aisance et ta capacité remarquable à vulgariser l’information. Tu mobilises parfaitement tes forces signatures suivantes: Intelligence sociale (force 1), persévérance (force 2) et humour (force 3).» Tel pourrait être un Léon envoyé à une collègue, la dernière partie du message ayant été générée par l’intelligence artificielle.

Le message est envoyé à la personne choisie dans un délai de 24 h à 72 h. «L’équipe de Listen Léon a choisi ce délai pour préserver l’anonymat de l’expéditrice ou de l’expéditeur et augmenter l’effet de surprise», souligne Marc-Antoine Gradito Dubord. Après quelques semaines d’utilisation, chaque personne peut éventuellement consulter son profil avec ses principales forces.

Les effets de la psychologie positive

«Depuis 185 ans, la psychologie a pour mission d’aider les gens à réduire ce qui va mal dans leur vie, rappelle Jacques Forest. C’est bien, mais pour qu’une personne prenne réellement du mieux, on ne peut pas travailler uniquement sur ce qui lui fait du mal. Il faut aussi lui donner des outils pour améliorer les aspects positifs de sa vie, et cela manquait cruellement dans le domaine. C’est à ce besoin que répond la psychologie positive, qui a pris son essor au début des années 2000.»

Une application comme Listen Léon s’inscrit dans cette veine, mais encore fallait-il la tester scientifiquement. C’est ce qu’ont fait les chercheurs à l’été 2021, auprès d’une centaine de travailleuses et travailleurs du Québec, de la France et de la Belgique. «En parallèle, nous avions un groupe contrôle de 54 personnes qui ont répondu à notre questionnaire à deux reprises, avant et après notre intervention», précise Marc-Antoine Gradito Dubord.

Les résultats indiquent que les personnes ayant testé Listen Léon présentent un degré plus élevé de satisfaction au travail, de motivation intrinsèque et de bien-être psychologique que les personnes du groupe contrôle. «La théorie de l’autodétermination que nous utilisons postule que l’être humain a trois besoins à satisfaire au travail: l’autonomie, le sentiment de compétence et l’affiliation sociale. L’utilisation de Listen Léon a un effet positif sur ces trois besoins», souligne Jacque Forest.

Toute forme d’intervention visant à améliorer le bien-être du personnel au sein d’une organisation exige des ressources humaines et financières, note Marc-Antoine Gradito Dubord. «Ce qui est bien avec les nouvelles applications mobiles, c’est leur faible coût. En cette nouvelle ère de télétravail, elles offrent une façon simple de relier les gens et de s’assurer que chacun reçoive de la rétroaction positive.»

À l’heure des réseaux sociaux et des «J’aime» que plusieurs espèrent à la moindre publication, le doctorant estime qu’une application comme Listen Léon se démarque. «Il ne s’agit pas de se mettre en valeur pour atteindre une reconnaissance sociale ou un statut, ce qui relève de la motivation extrinsèque, mais plutôt de miser sur la bienveillance et le don anonyme, ce qui relève de la motivation intrinsèque, gage d’un plus grand bien-être.»

Un autre jeu à l’étude

Marc-Antoine Gradito Dubord teste depuis quelques mois un jeu de cartes québécois fonctionnant un peu sur le même modèle que Listen Léon. «Il s’agit de Totem. Les joueurs doivent dire ce qu’ils apprécient le plus chez vous, en vous attribuant une carte “animal” et une carte “qualité”, ce qui constitue le totem reflétant le meilleur de votre personnalité», explique-t-il.

Les 80 cartes «animal» et les 80 cartes «qualité», elles aussi basées sur les 24 forces de caractère de la psychologie positive, représentent 6 400 possibilités de totem. «Nous sommes toujours à la recherche de participantes et participants pour cette étude, précise le doctorant. Les personnes intéressées peuvent me contacter par courriel

Devenu obsolète par une absence de mise à jour chez Microsoft, Internet Explorer pose désormais de nombreux problèmes de compatibilité.

Utilisez le dernier navigateur recommandé par Microsoft

Bénéficiez de la vitesse, de la sécurité et de la confidentialité avec Microsoft Edge

Télécharger Edge