Voir plus
Voir moins

Rencontre avec le Groupe consulaire ibéro-américain

Magda Fusaro rencontre 14 consuls généraux afin de renforcer les liens entre l’UQAM et les pays ibéro-américains.

18 mars 2022 à 15 h 03

Mis à jour le 9 juin 2022 à 13 h 09

La rectrice Magda Fusaro et le consul général du Mexique à Montréal, Alejandro Estivil, avec les autres membres du Groupe consulaire ibéro-américain, ainsi que la directrice de cabinet de la rectrice, Céline Séguin. 

La rectrice Magda Fusaro rencontrait le 16 mars dernier le Groupe consulaire ibéro-américain à Montréal en compagnie de sa directrice de cabinet, Céline Séguin, et du directeur du Service des relations internationales et diplomatiques, Neko Likongo. 

Cette rencontre, à laquelle participaient les consuls généraux Alejandro Estivil (Mexique), Nelson Olivero (Guatemala), Gerardo Bompadre (Argentine), Jorge Nedilson (Brésil), Felipe Orellana (Chili), Luz Stella Jara (Colombie), Marc de Man (Équateur), Luis Calvo (Espagne), Eva Collier (Honduras), Solange Quintero (Panama), Evelyn Miyagui (Pérou), Margarita Nuñez (République Dominicaine), Miguel Guevarra (Salvador) et Pedro Keuroglian (Uruguay), visait le renforcement des liens entre l’UQAM et ces pays ibéro-américains. 

«L’UQAM a tissé des liens importants avec de nombreux pays d’Amérique latine et de la péninsule ibérique, a déclaré Magda Fusaro. Ces liens se traduisent, entre autres, par des ententes avec des établissements universitaires de vos pays respectifs, la présence de personnes étudiantes ibéro-américaines à l’UQAM, la présence de nos personnes étudiantes dans les campus de vos universités, des activités de recherches conjointes, ainsi que par des cours d’espagnol et de portugais offerts par notre École de langues.»

La rectrice a souligné la popularité des études de doctorat auprès des étudiants ibéro-américains de l’UQAM, puisque près de 60 % d’entre eux sont inscrits au troisième cycle. Les cinq pays les plus représentés parmi la population d’étudiants ibéro-américains sont l’Espagne, le Brésil, le Mexique, la Colombie et le Chili. 

Au fil des ans, l’UQAM a signé 50 ententes-cadres et 30 ententes d’échanges étudiants avec des établissements d’enseignement situés dans 10 pays ibéro-américains. «Le principal objectif visé par ces ententes est de favoriser la mobilité étudiante», a rappelé Magda Fusaro. Celle-ci s’est réjouie que deux activités de mobilité allaient reprendre sous peu après deux ans de pandémie: l’école d’été à Bogota et le cours de terrain UQAMAZONE, offert dans le cadre de la maîtrise et du doctorat en sciences de l’environnement.

La rectrice a rappelé qu’une mission du réseau de l’UQ avait eu lieu en 2018 à Bogota, en Colombie, afin de mettre en relation les chercheurs québécois avec plus d’une centaine de chercheurs issus de 18 universités colombiennes dans le but d’établir des collaborations d’enseignement et de recherche. Elle a souligné également que le regroupement espagnol de l’École de langues organise depuis plusieurs années la Semaine hispanophone, en collaboration avec différents partenaires, dont les consulats. 

Une visite à l’UQAM

La rectrice avait été invitée à cette rencontre par le consul général du Guatemala, Nelson Olivero, coordonnateur du Groupe consulaire ibéro-américain à Montréal, qui a effectué une visite à l’UQAM, le 9 mars dernier, en compagnie de la vice-consule Dina Beatriz Mogollón Vargas.

Après avoir été reçus par la rectrice Magda Fusaro et les représentants du Service des relations internationales et diplomatiques, le consul et la vice-consule ont participé à une réunion de travail à l’École de langues, à laquelle participaient le directeur Carey Nelson, la maître de langue et directrice des programmes d’espagnol Jessica Payeras, et le professeur du Département de philosophie et directeur de l’Institut des sciences cognitives Serge Robert. «Nous avons échangé au sujet des échanges bilatéraux, des projets pédagogiques et de la participation du Consulat du Guatemala aux différentes activités organisées par l’École de langues», rapporte Jessica Payeras. 

Il a également été question de la conférence que le professeur Robert doit prononcer à la Faculté de sciences humaines de l’Université San Carlos de Guatemala dans les prochaines semaines. 

«Le Consulat a généreusement fait un don de livres de littérature et d’histoire en espagnol au Centre de Ressources de l’École de langues», souligne Jessica Payeras. Le centre, rappelle-t-elle, a reçu par le passé des dons de livres de la part de différents consulats, dont celui de Chine, du Japon et de l’Équateur (une importante contribution de 800 ouvrages soulignée par Actualités UQAM en 2020).

Popularité des cours d’espagnol

La directrice des programmes d’espagnol rappelle que la trentaine de cours qui sont donnés en espagnol à l’École de langues attire chaque année 1200 étudiantes et étudiants en moyenne.

Les liens avec les consulats sont très importants pour le développement des programmes de l’École de langues et pour l’UQAM de manière générale, insiste Jessica Payeras. «Ces liens permettent d’embaucher des assistantes et des assistants pour les cours de langue ou de conclure des ententes afin que les étudiantes et les étudiants de l’UQAM puissent effectuer des voyages d’immersion culturelle.»

Devenu obsolète par une absence de mise à jour chez Microsoft, Internet Explorer pose désormais de nombreux problèmes de compatibilité.

Utilisez le dernier navigateur recommandé par Microsoft

Bénéficiez de la vitesse, de la sécurité et de la confidentialité avec Microsoft Edge

Télécharger Edge