Voir plus
Voir moins

Près de 2 M $ pour des projets d’infrastructure

Des projets de l’UQAM reçoivent de nouveaux financements du Fonds des leaders John-R.-Evans.

22 septembre 2022 à 17 h 41

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie François-Philippe Champagne a annoncé, le 21 septembre dernier, l’octroi de plus de 64 millions de dollars pour 251 projets d’infrastructure de recherche dans 40 universités au Canada. Versée par l’entremise du Fonds des leaders John-R.-Evans de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), cette contribution permettra le financement de trois nouveaux projets d’infrastructure de recherche à l’UQAM, pour un total de près de 2 millions de dollars. Cette somme inclut la participation du ministère de l’Enseignement supérieur (MES) du Québec (équivalente à celle de la FCI) et des fonds octroyés par divers partenaires.

Le Fonds des leaders John-R.-Evans a pour objectif d’aider les universités à recruter des chercheurs et chercheuses remarquables et à les retenir, en contribuant à l’acquisition des laboratoires, de l’équipement et des installations de pointe nécessaires pour faire des découvertes qui bénéficieront à la population canadienne.

Les trois projets subventionnés ont été proposés par le professeur Mouloud Boukala (École des médias) et la professeure Véronique Leduc (communication sociale et publique), par les professeurs Vladimir Reiharz et Vladimir Makarenkov (informatique), et par le professeur Daniel Chartier (études littéraires).


Laboratoire Handicap, Sourditude et Innovations (HSI)

Chercheurs: Mouloud Boukala et Véronique Leduc

Coût total du projet: 1 268 898 $

507 559 $ FCI

507 559 $ MES

253 780 $ autres contributions

Le Laboratoire Handicap, Sourditude et Innovations (HSI) est un espace visant à renforcer la citoyenneté culturelle des personnes en situation de handicap et des personnes sourdes s’exprimant dans la langue des signes québécoise (LSQ), américaine (ASL) ou les langues des signes autochtones (LSA). Les activités de recherche et de création du HSI ont pour objectif de promouvoir les expressions culturelles et artistiques des personnes en situation de handicap et des personnes sourdes. Soutenues par des dispositifs technologiques inédits, ces activités misent sur l’élaboration de nouvelles formes de médiation et l’émergence de dynamiques de recherche-création novatrices. Elles offriront la possibilité de remettre en question les représentations hégémoniques du handicap et de la sourditude au travers de réalisations sonores (balados, documentaires sonores), visuelles (vidéos, courts-métrages en réalité virtuelle, applications) et tactiles (témoignages en braille, créations par impression 3D). Les résultats des activités de recherche permettront d’orienter les politiques des institutions culturelles en matière d’accessibilité et d’équité culturelles. Les recherches du HSI prendront appui sur une infrastructure de pointe qui assurera au Québec un leadership dans l’avancement des connaissances sur le plan théorique, méthodologique et empirique dans le domaine du handicap et de la sourditude. À l’UQAM, il s’agit du projet qui a reçu le plus important financement dans le cadre du Fonds des leaders John-R.-Evans de la FCI.


Algorithmes et logiciels pour analyser l’information structurelle et fonctionnelle de toutes les séquences d’ARN connues

Chercheurs: Vladimir Reiharz et Vladimir Makarenkov

Coût total du projet : 314 360 $

125 744 $ FCI

125 744 $ MES

62 872 $ Autres contributions

L’acide ribonucléique (ARN) est présent dans tous les organismes vivants. Tout comme l’acide désoxyribonucléique (ADN), l’ARN est composé de quatre nucléotides. L’ARN remplit plusieurs fonctions essentielles, comme le transfert d’information, la production de protéines et la régulation des gènes. Pour remplir ces fonctions, la séquence de nucléotides adopte des conformations tridimensionnelles complexes. Des facteurs épigénétiques, extérieurs à la séquence et qui se manifestent comme des modifications chimiques sur les nucléotides, sont aussi cruciaux. Alors que plus de 190 de ces modifications ont été répertoriées, seulement une poignée a été étudiée. Plusieurs techniques expérimentales permettent de déterminer précisément la structure tridimensionnelle d’un ARN. Néanmoins, les coûts en temps et ressources rendent ces méthodes prohibitives et impossibles à intégrer dans des architectures pipelines à haut débit.

Le programme de recherche soutenu par l’infrastructure subventionnée dans le cadre de ce programme vise à développer un ensemble d’outils pour l’analyse automatique et régulière de l’information structurelle et fonctionnelle de toutes les structures et séquences d’ARN connues. Il offrira à la communauté de recherche du Québec et d’ailleurs des interfaces donnant accès aux outils développés et aux résultats obtenus. Ces algorithmes et outils informatiques permettront de mieux comprendre les structures complexes d’ARN et l’impact des facteurs épigénétiques sur les structures et leur fonction. Ils favoriseront le design rationnel de médicaments et ouvriront de nouvelles portes pour la recherche en informatique, en biochimie et en biologie synthétique.


Laboratoire de recherche sur l’imaginaire du Nord

Chercheur: Daniel Chartier

Coût total du projet : 385 802 $

151 978 $ FCI

151 978 $ MES

81 846 $ Autres contributions

Les travaux du Laboratoire international de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique ont créé un pôle unique de réflexion sur le monde circumpolaire. Ils s’inscrivent dans une réflexion pour saisir la pluralité du Nord circumpolaire, un espace longtemps imaginé de manière simplifiée de l’extérieur, où l’on découvre aujourd’hui différentes couches de discours, tant historiques que contemporaines, dont des voix autochtones longtemps minorées, dans une région au cœur de changements climatiques, géostratégiques et culturels fondamentaux.

Le projet dotera cette recherche transdisciplinaire d’une base de données dont les outils permettront une étude dynamique des représentations. En effet, le vaste trésor numérique auquel elle donnera accès, au moyen de modules d’analyse des textes et des images, rendra possible des fouilles dynamiques, translinguistiques et en réseau afin de mieux comprendre l’évolution, la circulation et le renversement des discours dans de vastes corpus textuels et visuels de l’imaginaire du Nord et de l’Arctique.

La perspective québécoise occupe une place importante dans les recherches de Daniel Chartier, qui a conclu des ententes avec de nombreuses organisations des Premières Nations et des Inuits. Les retombées de ce projet se mesurent à plusieurs niveaux: le développement de connaissances nouvelles grâce à une infrastructure numérique de pointe; l’effet de coopération entre différents partenaires, qui renforce la mobilisation; enfin, par des connaissances mieux adaptées aux réalités culturelles et politiques des communautés du Nord.

Devenu obsolète par une absence de mise à jour chez Microsoft, Internet Explorer pose désormais de nombreux problèmes de compatibilité.

Utilisez le dernier navigateur recommandé par Microsoft

Bénéficiez de la vitesse, de la sécurité et de la confidentialité avec Microsoft Edge

Télécharger Edge