Voir plus
Voir moins

Première édition des Prix du mérite

Les prix sont décernés à des membres de la communauté uqamienne qui se sont démarqués par leur contribution remarquable.

19 avril 2022 à 16 h 04

Mis à jour le 9 juin 2022 à 13 h 09

Photos: Émilie Tournevache

Décernés pour la première fois cette année, les Prix du mérite récompensent des personnes qui se démarquent par leur contribution remarquable à l’enseignement, à la recherche, à la création ou au développement de l’UQAM. Ils visent à reconnaître l’excellence de membres du corps professoral, de maîtres de langue, de personnes chargées de cours, de personnes étudiantes et de membres du personnel cadre et de soutien. La cérémonie de remise aura lieu le mercredi 27 avril, en présence de la rectrice Magda Fusaro, dans le cadre du Mois de la reconnaissance

Dix prix seront attribués lors de cette première édition, dans sept catégories:

Recherche, recherche-création et création – Volet carrière

Teodor Gabriel Crainic

Le professeur du Département d’analytique, opérations et technologies de l’information de l’ESG UQAM Teodor Gabriel Crainic est une sommité mondiale de la recherche opérationnelle et de ses applications aux domaines du transport et de la logistique. Il est reconnu à l’échelle internationale pour l’originalité, la rigueur et le caractère marquant des avancées découlant de ses recherches, mais aussi pour le rayonnement de ses contributions et son leadership scientifique. Ses travaux portent principalement sur l’élaboration de modèles et de méthodes d’optimisation efficaces pour la planification, à divers niveaux, du transport des marchandises. Deux de ses projets de recherche au Brésil et au Chili ont mené à l’élaboration du logiciel STAN, qui a été largement diffusé depuis et qui demeure l’un des principaux outils disponibles pour la planification à grande échelle du transport des marchandises. Ses travaux récents portent sur la logistique urbaine, un domaine de recherche critique pour le développement des grandes villes, car il vise le déploiement d’infrastructures et de procédures logistiques de distribution des biens à la fois efficaces et respectueuses de l’environnement et de la qualité de vie des habitants. Membre de la Société royale du Canada, il est l’auteur de nombreuses publications scientifiques, chapitres de livres et autres rapports techniques, en plus d’avoir coédité et coécrit Network Design with Applications to Transportation and Logistics (Springer, 2021), qui dresse un état des lieux dans ce domaine de pointe.

Recherche, recherche-création et création – Volet carrière 

Marie J. Bouchard

Professeure au Département d’organisation et ressources humaines de l’ESG UQAM, Marie J. Bouchard est probablement la chercheuse canadienne la plus connue dans le domaine de l’économie sociale (ÉS), tant au Québec et au Canada qu’à l’international. Ses contributions les plus significatives concernent la définition opérationnelle et légale de l’ÉS, sa mesure statistique et l’analyse des innovations sociales dont elle est porteuse. Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie sociale de 2003 à 2013Marie J. Bouchard a remporté, en 2012, le CASC Merit Award de l’Association canadienne des études en coopération et, en 2016, le Prix carrière en recherche de l’ESG UQAM. Son cadre conceptuel permettant de définir la population statistique de l’ÉS a servi à la rédaction de la Loi québécoise sur l’économie sociale et au Cadre de référence du Chantier de l’économie sociale. Les travaux de la professeure ont été présentés, notamment, au Comité économique et social européen, à l’OCDE et au Forum mondial de l’économie sociale. Membre du Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES), elle collabore avec le Bureau international du travail à la rédaction d’une définition internationale de l’économie sociale et solidaire, qui sera soumise en juin prochain à la Conférence internationale du travail à Genève.

Enseignement – Volet carrière

André Mondoux

Le professeur de l’École des médias André Mondoux est un spécialiste des technologies numériques et de leurs dimensions sociopolitiques. Innovateur, il a piloté la création du baccalauréat en communication (médias numériques) et de ses trois profils – médias numériques, jeux vidéo et intelligence artificielle –, et a participé au développement de deux concentrations à la maitrise en communication, soit celles en médias socio-numériques et en jeux vidéo et ludification. Soucieux de favoriser la pensée critique et de lier théorie et pratique, son approche pédagogique consiste à ancrer l’analyse du numérique dans les expériences concrètes des étudiantes et étudiants, qu’il s’agisse de l’utilisation des réseaux sociaux, de montres et de téléphones intelligents, ou de la photographie numérique. Dans son enseignement, André Mondoux tente toujours d’intégrer des événements de l’actualité (scandales Facebook, fausses nouvelles) pouvant se rattacher à la matière qu’il veut transmettre. Le professeur privilégie les travaux d’équipe pour favoriser les échanges et l’acquisition de deux compétences clés: la conceptualisation et la formalisation. Il demande aux étudiants de produire un plan et une bibliographie commentée afin qu’ils se concentrent sur la conception d’une problématique de leur choix. Une fois le plan corrigé et bonifié, les équipes peuvent formaliser leurs idées et mobiliser des concepts. 

Rayonnement

Mariève Blanchet

Spécialiste du développement moteur, la professeure du Département des sciences de l’activité physique Mariève Blanchet s’intéresse aux bienfaits de l’activité physique chez les enfants, particulièrement chez ceux qui ont des difficultés d’apprentissage ou de coordination. Elle a commercialisé dans une dizaine de pays et en huit langues le tapis de jeu Nimbly, qui développe la motricité, la mémoire et l’apprentissage du langage et des mathématiques chez les enfants de 2 à 10 ans. Elle a aussi mis sur pied divers projets de recherche visant à favoriser l’activité physique chez les jeunes. La codirectrice du Laboratoire de recherche en motricité de l’enfant a structuré un nouveau regroupement international de recherche en développement moteur, qui réunit des spécialistes en activité physique de plusieurs pays. Elle collabore à plusieurs comités d’envergure comme la Table sur le mode de vie physiquement actif du gouvernement du Québec, Montréal physiquement active de la Ville de Montréal et le sommet canadien Le sport c’est pour la vie 2022. La professeure a remporté plusieurs prix, dont le prix chercheuse-étoile Effervescence et le Prix Interdisciplinaire du CHU Sainte-Justine. Elle a aussi été la vedette de capsules vidéo qui valorisent l’activité physique et l’apport des femmes aux sciences.   

Inspiration

Martine Boisselle

Depuis bientôt 45 ans, Martine Boisselle inspire par sa dévotion à titre d’agente de gestion de programme des études avancées au Département des sciences économiques de l’ESG UQAM. Son engagement envers le département et l’UQAM va au-delà de ce qui est requis par sa description de tâches. Elle fait preuve d’un dévouement inépuisable et d’un accompagnement professionnel et personnalisé auprès des étudiantes et étudiants à toutes les étapes des demandes d’information et d’admission, du suivi des dossiers, de l’inscription, des démarches d’immigration et d’accueil, de l’installation à Montréal et à l’Université, du financement, du suivi de cours, des examens de synthèse, des dépôts de mémoires et de thèses, tout en étant une oreille attentive et attentionnée. Respectueuse, toujours prête à aider les autres, elle démontre une connaissance fine et une expérience aiguisée des rouages de l’Université, ainsi qu’un sens de l’initiative marqué par la proactivité. Elle est toujours à l’affût de solutions justes et pertinentes. Elle conseille et guide les directeurs et les professeurs dans le respect des règles et des échéances. Rassembleuse, elle est une source de l’esprit d’équipe, de la bonne humeur et de la convivialité entre tous les membres du personnel enseignant et non enseignant du département.

Innovation

Les équipes du Carrefour pédagogique et technopédagogique et du Soutien aux environnements d’apprentissage

Les équipes du Carrefour pédagogique et technopédagogique et du Soutien aux environnements d’apprentissage au Service de l’audiovisuel ont déployé depuis le début de la pandémie un éventail de services en soutien à l’enseignement universitaire. Il a fallu créer, bonifier et même remanier des ressources, des médias numériques et des activités de formation et de soutien afin de permettre au personnel enseignant de s’approprier les éléments essentiels pour offrir des prestations de cours en ligne et à distance. Les membres de ces équipes ont offert formations et soutien pour naviguer dans les environnements  numériques d’apprentissage (Zoom, Moodle, Teams, Panopto, etc.), maîtriser les bases pédagogiques de l’enseignement en ligne et à distance, les évaluations des apprentissages, les pratiques pédagogiques inclusives et pour assurer l’intégrité académique en matière de réglementation, de fraude, de propriété et de consentement.  Au printemps 2020, une première école d’été dédiée à la pédagogie universitaire et à l’enseignement en ligne a vu le jour, et l’expérience, répétée à l’automne, a suscité plus de 800 inscriptions. Tout ce travail d’équipe a culminé avec la mise en ligne, à l’hiver 2021, du portail Enseigner à l’UQAM, un site entièrement dédié au personnel enseignant et aux membres de la communauté uqamienne préoccupés par l’enseignement, l’apprentissage, l’innovation, le développement et le maintien des compétences pédagogiques et numériques. Ce portail est cité en référence par d’autres institutions d’enseignement. Depuis, les équipes poursuivent avec brio leur travail de soutien à l’enseignement universitaire.

Relève étudiante – baccalauréat

Charlotte Mouron

Avec plus de 69 crédits complétés, l’étudiante au baccalauréat en psychologie Charlotte Mouron possède une moyenne cumulative parfaite de 4,3 sur 4,3 et a obtenu une mention au Palmarès de la doyenne de la Faculté des sciences humaines à deux reprises. L’excellence de ses résultats lui a permis d’obtenir la bourse Guy-Marier-Bell de la Fondation de l’UQAM, qui souligne la qualité exceptionnelle de cinq dossiers universitaires parmi les étudiantes et étudiants au baccalauréat. Charlotte Mouron s’implique dans plusieurs projets. Elle est assistante de recherche dans le projet J’accompagne COVID-19, qui porte sur le deuil en contexte de pandémie, et coordonnatrice de recherche pour le Laboratoire créatif sur la fin de vie, tous deux dirigés par la professeure Mélanie Vachon. L’étudiante a elle-même pris l’initiative de pousser plus loin son engagement en réalisant un film de sensibilisation sur le deuil pandémique en collaboration avec les personnes endeuillées de la recherche. Elle a aussi cofondé le comité environnement du Département de psychologie (Psy-É-cologie) et a participé au projet Vers une société plus juste du Laboratoire Vitalité, dirigé par la professeure Janie Houle.

Relève étudiante  maîtrise

Mélanie Côté-Cyr

Mélanie Côté-Cyr (B.Sc. biochimie, 2020; M.Sc. biochimie, 2022) travaille sur l’utilisation des flagellines et des nanoparticules en vaccination dans les laboratoires des professeurs Steve Bourgault, du Département de chimie, et Denis Archambault, du Département des sciences biologiques. L’étudiante s’est distinguée par son parcours académique remarquable – elle a obtenu une moyenne générale de 4,29 sur 4,3 au baccalauréat et de 4,3 sur 4,3 à la maîtrise. Elle a, entre autres, obtenu la médaille académique d’argent du Gouverneur général du Canada et la bourse d’études supérieures du Canada Alexander-Graham-Bell. La jeune chercheuse a récemment publié ses deux premiers articles en tant qu’auteure principale dans des revues renommées dans le domaine de la vaccination, soit Vaccine et Biomaterials. Elle a également collaboré à plusieurs articles scientifiques durant ses études à la maîtrise, en plus de remporter des prix pour des affiches visant à vulgariser ses travaux. Impliquée dans l’Association étudiante du secteur des sciences (AESS), où elle est trésorière et déléguée financière, Mélanie Côté-Cyr participe à l’organisation de plusieurs événements et activités de vulgarisation scientifique destinée aux élèves du secondaire. Elle a amorcé ses études doctorales en janvier 2022.

Relève étudiante – doctorat

Alexandre Poulhazan

Depuis le début de ses études doctorales en biochimie, en 2017, Alexandre Poulhazan a maintenu une moyenne cumulative de 4,3 (A+) et a obtenu plusieurs bourses d’excellence, notamment du Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies. Son projet de thèse, sous la direction de la professeure du Département de chimie Isabelle Marcotte et du professeur associé Dror Warschawski, chercheur au CNRS, porte sur la caractérisation des constituants de microalgues. Vulnérables au réchauffement climatique et à la pollution, ces cellules végétales se trouvent à la base de la chaîne alimentaire aquatique. Pour sa recherche, Alexandre Poulhazan a recours à la spectroscopie de résonance magnétique nucléaire (RMN), une technologie cousine de l’imagerie par résonance magnétique (IRM) utilisée en milieu hospitalier. La RMN est réalisée sur des échantillons de quelques dizaines de milligrammes au moyen d’un champ magnétique intense. Le doctorant a publié les résultats de ses travaux dans l’International Journal of Molecular Sciences et dans le prestigieux Journal of the American Chemical Society. Il a participé à plusieurs congrès internationaux, où ses présentations lui ont valu une dizaine de prix. Alexandre Poulhazan a été auxiliaire d’enseignement au premier cycle et aux cycles supérieurs. Enfin, il a participé à la formation de membres de son laboratoire de recherche aux aspects techniques de la RMN et à l’utilisation de logiciels de traitement de données.

Meilleure thèse

Ximena Aluminé Zottig

Ximena Zottig (Ph.D. biochimie, 2021) est le genre d’étudiante que tout professeur rêve d’avoir. Cette brillante jeune femme, qui poursuit aujourd’hui des études post-doctorales aux Universités Massachussetts et Harvard, a complété son doctorat sous la direction du professeur Steve Bourgault, du Département de chimie, et la codirection du professeur Denis Archambault, du Département des sciences biologiques. Sa thèse portait sur la conception de nanovaccins à base de protéines d’auto-assemblage, une technologie prometteuse pour créer de nouveaux vaccins sécuritaires, efficaces et plus accessibles pour les pays en voie de développement. Lauréate de nombreuses distinctions, dont la prestigieuse bourse Banting, Ximena Zottig a été admise l’an dernier au Cercle d’excellence de l’Université du Québec. Ses travaux ont fait l’objet de publications dans des revues prestigieuses, et d’une demande de brevet, démontrant leur portée potentielle. Dans sa lettre d’appui, son directeur souligne la grande qualité de la langue dans laquelle sa thèse a été rédigée, considérant que le français est sa troisième, voire sa quatrième langue. Originaire d’Argentine, Ximena Zottig a grandi à Trois-Rivières. Depuis ses études secondaires, elle est un modèle pour ses pairs, s’impliquant dans diverses causes et comités. À l’UQAM, elle a œuvré au sein du groupe de travail sur la réconciliation avec les peuples autochtones et elle a participé à l’organisation de la Journée des femmes en sciences.

Le professeur du Département des sciences biologiques Benoit Barbeau avait reçu un premier Prix du mérite – Rayonnement, en octobre 2021.

Devenu obsolète par une absence de mise à jour chez Microsoft, Internet Explorer pose désormais de nombreux problèmes de compatibilité.

Utilisez le dernier navigateur recommandé par Microsoft

Bénéficiez de la vitesse, de la sécurité et de la confidentialité avec Microsoft Edge

Télécharger Edge