Voir plus
Voir moins

Lauréates du prix de la Relève

Elyse Lévesque et Andréanne Martel sont honorées par le Conseil de diplômés de la Faculté de science politique et de droit.

21 mai 2022 à 12 h 05

Mis à jour le 9 juin 2022 à 13 h 08

Les diplômées Elyse Lévesque (B.A. journalisme, 2011; M.A. science politique, 2020) et Andréanne Martel (B.A. relations internationales et droit international, 2008; LL.M., 2012; LL.B., 2016) ont obtenu le prix de la Relève 2022, décerné par le Conseil de diplômés de la Faculté de science politique et de droit. Ce prix vise à valoriser les personnes diplômées de la Faculté ayant terminé leurs études depuis moins de 10 ans, dont les réalisations ont eu des retombées humaines, sociales, politiques, culturelles ou communautaires.

Le prix leur a été remis le 18 mai dernier lors d’un événement de reconnaissance organisé par la Faculté de science politique et de droit.

Elyse Lévesque

Elyse Lévesque
 

Depuis avril 2021, la diplômée est la co-instigatrice du mouvement de mobilisation pour la sauvegarde du Quartier chinois de Montréal. Elle joue un rôle clé dans la campagne de soutien à la visibilité des enjeux patrimoniaux urgents auxquels fait face le secteur, en collaboration avec les résidents du Quartier chinois, le muséologue Jean-Philippe Riopel, Québec solidaire, la Clinique juridique CSU Concordia, Héritage Montréal et le ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ).

Véritable lanceuse d’alerte, Elyse Lévesque est à l’origine d’une pétition signée par près de 7 000 personnes, exigeant la désignation du Quartier chinois de Montréal en tant que site patrimonial. Elle a conçu la stratégie communicationnelle entourant le rachat des bâtiments de la maison Wing et de l’ancienne manufacture S.Davis and Sons. La diplômée a aussi procédé à des recherches documentaires et à des demandes de classement auprès du MCCQ afin de préserver ce noyau d’édifices historiques. Ses recherches ont permis d’outiller le ministère, afin de l’aider à agir plus rapidement dans ses analyses de classements.

Professeure au collégial depuis 2018, Elyse Lévesque est également administratrice à la Clinique juridique de l’UQAM, où elle copréside le comité de vulgarisation et de communication juridique, qui œuvre à la promotion d’une justice accessible sur les réseaux sociaux.

Andréanne Martel

Andréanne Martel

Andréanne Martel pratique le droit familial au sein du cabinet Caron Roberge, où elle est avocate et médiatrice familiale. Elle a créé un réseau d’avocats qui élabore des stratégies de plaidoirie pour faire reconnaître l’importance de protéger les femmes et enfants victimes de violence familiale, surtout au stade des ordonnances de sauvegarde, où le contrôle coercitif exercé sur les femmes et les chocs post-traumatiques, notamment, sont trop souvent éludés.

La diplômée travaille également au Centre des femmes de l’Ouest de l’Île, où elle donne des ateliers de formation aux intervenantes afin de leur expliquer le processus d’un dossier à la Cour, les limites des différentes étapes et comment témoigner. Elle collabore à la ligne d’urgence Escouade violence conjugale de l’organisme Juripop, qui transmet de l’information juridique aux victimes de violence familiale, ainsi qu’avec les organismes Porte 33, SAGE et Inform’Elle, lesquels soutiennent les justiciables qui n’ont pas les moyens de s’offrir les services d’un avocat en droit familial. Enfin, Andréanne Martel s’implique dans la formation de futurs juristes à la Clinique juridique du Mile End et a participé à la création du balado A Priori-Juriste autrement, dont l’ambition est de démystifier le monde juridique auprès des étudiants en droit et des jeunes juristes.

Hommage à Hugo Cyr

Le 28 avril dernier, dans le cadre du Mois de la reconnaissance, la Faculté de science politique et de droit a tenu à souligner la contribution remarquable du professeur Hugo Cyr à la Faculté, au Département des sciences juridiques, à l’UQAM et à la collectivité.

Expert en droit constitutionnel et en théorie du droit, Hugo Cyr a été doyen de la Faculté de science politique et de droit, de 2015 à 2020, et professeur au Département des sciences juridiques, de 2002 à 2022. Il est aujourd’hui directeur général de l’École nationale d’administration publique (ENAP).

La soirée de reconnaissance a débuté par des allocutions du vice-recteur à la Vie académique Jean-Christian Pleau, de la doyenne intérimaire de la Faculté Monique Brodeur et de la directrice du Département des sciences juridiques Rachel Chagnon.

Dans un témoignage vidéo, la rectrice Magda Fusaro a raconté quelques anecdotes datant de l’époque où Hugo Cyr était doyen. D’anciens collègues et d’anciens étudiants de l’ex-doyen ont également offert des témoignages. Puis, lors d’un autre témoignage vidéo, David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a souligné l’engagement politique d’Hugo Cyr et son apport au droit constitutionnel canadien.

La soirée s’est conclue par une allocution d’Amélie Escobar, présidente du Conseil de diplômés de la Faculté, qui a annoncé qu’une bourse de 1 000 dollars au nom d’Hugo Cyr sera remise l’automne prochain à une personne étudiante nouvellement admise dans l’un des programmes de baccalauréat de la Faculté.

Devenu obsolète par une absence de mise à jour chez Microsoft, Internet Explorer pose désormais de nombreux problèmes de compatibilité.

Utilisez le dernier navigateur recommandé par Microsoft

Bénéficiez de la vitesse, de la sécurité et de la confidentialité avec Microsoft Edge

Télécharger Edge