Voir plus
Voir moins

Laure Bourgault, boursière Luc-d’Iberville-Moreau

La bourse permettra à la doctorante en histoire de l’art de réaliser sa thèse en cotutelle dans une université à l’étranger.

16 juin 2022 à 15 h 20

La doctorante en histoire de l’art Laure Bourgault (M.A. histoire de l’art, 2021) est la cinquième lauréate de la bourse Luc-d’Iberville-Moreau. Ses recherches, dirigées par la professeure du Département d’histoire de l’art Christina Contandriopoulos, portent sur les représentations de l’hydroélectricité dans l’imaginaire national québécois.

«La bourse me permettra de me consacrer à mes études dans des conditions optimales, ce qui aura sans aucun doute un impact positif sur mon parcours au doctorat en histoire de l’art, affirme la lauréate, qui est aussi artiste en arts visuels et coéditrice de la revue Cigale. J’aurai la possibilité de réaliser ma thèse en cotutelle dans une université à l’étranger sans stress financier. Je suis honorée de pouvoir m’inscrire, par mes recherches sur les représentations de l’hydroélectricité, à la suite de chercheuses et chercheurs s’étant engagés dans l’étude de l’aménagement industriel du territoire. L’étude critique de nos héritages culturels locaux m’apparaît d’une vive importance et c’est pourquoi je souhaite m’y investir par mon travail.»

Créée grâce à un don majeur de la Fondation Luc-d’Iberville-Moreau, la bourse d’une valeur de 60 000 dollars honore la mémoire de Luc d’Iberville Moreau (1935-2016), qui a été professeur à l’UQAM, directeur et conservateur en chef du Musée des arts décoratifs de Montréal et conservateur au Musée des beaux-arts de Montréal. La bourse encourage les études doctorales dans les domaines de l’histoire des arts décoratifs, de l’architecture, du paysage et du design. «Je remercie chaleureusement le donateur de soutenir la jeune recherche universitaire», souligne Laure Bourgault.

Barbara Clausen, vice-doyenne à la recherche et à la création de la Faculté des arts, Véronique Lacroix et Laure Bourgault, respectivement lauréates 2020 et 2021 de la Bourse Luc-d’Iberville-Moreau, Paul D. Leblanc, coadministrateur de la succession de Luc d’Iberville Moreau, Joanne Lalonde, doyenne de la Faculté des arts et Michelle Niceforo, directrice générale de la Fondation de l’UQAM. Photo: Gabriel Fournier

Comme la Faculté des arts n’a pu organiser de cérémonie l’an dernier pour la lauréate 2020, un événement célébrant les deux dernières lauréates a eu lieu le 14 juin dernier à la Salle des boiseries, en présence du représentant de la Fondation Luc d’Iberville-Moreau, Paul D. Leblanc. La lauréate de l’an dernier était Véronique Lacroix (B.A. gestion et design de mode, 2017; M.A. histoire, 2020), qui mène ses recherches en cotutelle avec l’Université Paris-Sorbonne sur la représentation des femmes royales en Égypte ancienne et ses emprunts à l’iconographie typiquement masculine.

Le concours 2022 de la Bourse Luc-d’Iberville-Moreau est ouvert jusqu’au 6 novembre prochain.

Devenu obsolète par une absence de mise à jour chez Microsoft, Internet Explorer pose désormais de nombreux problèmes de compatibilité.

Utilisez le dernier navigateur recommandé par Microsoft

Bénéficiez de la vitesse, de la sécurité et de la confidentialité avec Microsoft Edge

Télécharger Edge