Voir plus
Voir moins

L’École de langues a 25 ans

Pour souligner cet anniversaire, l’École a organisé un panel sur l’enseignement des langues à l’université.

26 avril 2022 à 14 h 04

Mis à jour le 9 juin 2022 à 13 h 08

Jean-Lous Chiss, professeur émérite de l’Université Sorbonne nouvelle, Christine Thoër, professeure au Département de communication sociale et publique, et Serge Robert, professeur au Département de philosophie.
Photo: École de langues

Dans le cadre de son 25e anniversaire, l’École de langues, qui est rattachée à la Faculté de communication, a tenu un panel interdisciplinaire le 22 avril dernier sur le thème «Les langues à l’université: langues, communication et cognition». Organisé par Diaouida Hamdami Kadri, directrice des programmes de français langue seconde, l’événement réunissait Jean Louis Chiss, professeur émérite en sciences du langage et didactique du français à l’Université Sorbonne nouvelle, Christine Thoër, professeure au Département de communication sociale et publique, et Serge Robert, professeur au Département de philosophie et directeur de l’Institut des sciences cognitives.

La rencontre a débuté avec une conférence de Jean-Louis Chiss sur la place et le rôle des langues à l’université ainsi que sur l’importance de la diversité des langues et des cultures. Ensuite, le panel a abordé les interrelations entre les dimensions communicative et culturelle des langues, les spécificités du langage et son importance dans la cognition humaine et les interactions sociales ainsi que l’attrait de la langue exercé auprès des jeunes dans les séries transnationales en version originale.

Les échanges ont porté sur différentes notions – culture, identité, altérité, créativité – qui traversent les problématiques en enseignement des langues, en communication sociale et publique et en sciences cognitives.

La rencontre était le fruit d’une collaboration entre l’École de langues et l’Institut des sciences cognitives.

Toujours dans le cadre du 25e anniversaire, le Comité de la recherche de l’École a invité Claude Germain, professeur émérite au Département de didactique des langues et de l’Université normale de Chine du Sud, à présenter une conférence sur Zoom, le 22 avril, portant sur «L’illusion du déclin méthodologique en didactique des langues». Le professeur a apporté une hypothèse explicative originale sur la survivance de méthodes ou approches, qui semblent plus florissantes que jamais, dans ce champ d’études.

Élargir les horizons culturels

Au moment de sa création, en 1997, l’École de langues proposait des cours dans quatre langues. Aujourd’hui, elle offre 11 cours de langue et 27 programmes, dont 8 certificats, 7 programmes courts avec concentration et 2 majeures, contribuant ainsi à élargir les horizons linguistiques et culturels des étudiantes et étudiants. Ces derniers peuvent s’inscrire à des cours d’anglais, d’allemand, d’arabe, de chinois, de japonais, d’espagnol, d’italien, de portugais, de russe et de français comme langue seconde. Enfin, il est aussi possible de suivre des cours en langue des signes québécoise. L’École offre un soutien académique en français pour les étudiantes et étudiants dont le français n’est pas la langue maternelle.

Au fil des ans, l’École de langues a mis sur pied des écoles d’été, notamment en mode virtuel, en Allemagne, en Italie, en Chine, au Japon et en Colombie.

En plus de leurs activités d’enseignement, les quelque 27 maîtres de langue de l’École effectuent des recherches dans divers domaines: apprentissage des langues, culture, communication, cognition, identité, jumelages interculturels.

Devenu obsolète par une absence de mise à jour chez Microsoft, Internet Explorer pose désormais de nombreux problèmes de compatibilité.

Utilisez le dernier navigateur recommandé par Microsoft

Bénéficiez de la vitesse, de la sécurité et de la confidentialité avec Microsoft Edge

Télécharger Edge