Voir plus
Voir moins

Décès de l’historien de l’art Michel Lessard 

Cet auteur reconnu, spécialiste du patrimoine québécois, a enseigné à l’UQAM pendant 27 ans.​

Par Marie-Claude Bourdon

8 avril 2022 à 15 h 04

Mis à jour le 9 juin 2022 à 13 h 09

Michel LessardPhoto: Éditions de l’Homme/Guy Couture

Michel Lessard est l’auteur de l’Encyclopédie des antiquités du Québec parue en 1971 et rééditée en 2007 sous le titre Nouvelle Encyclopédie des antiquités du Québec (Éditions de l’Homme). Véritable bible des collectionneurs de meubles et objets anciens, ce livre grand public s’est vendu à plus de 100 000 exemplaires. Pour son auteur, amoureux du patrimoine, la version de 2007, considérablement enrichie, était la somme de ses recherches, de ses enseignements, de ses découvertes: une synthèse de la culture matérielle québécoise, comme il l’expliquait dans une entrevue accordée au journal L’UQAM en janvier 2008.

Michel Lessard, décédé à l’âge de 79 ans, a été professeur au Département d’histoire de l’art pendant 27 ans avant de prendre sa retraite en 2005. Auteur prolifique, il a publié de nombreux articles et ouvrages, dont plusieurs avec ses étudiantes et étudiants, qu’il souhaitait initier à la publication. On lui doit, entre autres, La maison traditionnelle au Québec: Construction, Inventaire, Restauration (1974), Montréal au XIXe siècle. Regards de photographes (1995, ouvrage collectif publié avec Serge Allaire, Martin Brault, Lise Gagnon et Jean Lauzon), L’île d’Orléans (1998) et Québec éternelle – Promenade photographique dans l’âme d’un pays (2013, avec la collaboration de Patrick Altman et Pierre Lavoie), tous publiés aux Éditions de l’Homme.

Celui que l’on considère comme un pionnier dans le domaine de la protection du patrimoine québécois était aussi un spécialiste de la photographie. Le professeur s’intéressait à l’histoire de la photographie au Québec, un sujet auquel il avait consacré sa thèse de doctorat, à l’Université Laval, et qu’il a beaucoup enseigné.
Passionné par le patrimoine, Michel Lessard l’était aussi par le désir de partager ses connaissances et de faire aimer ce qu’il aimait. En plus de ses livres et articles, il a collaboré comme concepteur, scénariste et coréalisateur à une cinquantaine de documentaires, séries et émissions radiophoniques. Il a travaillé avec des réalisateurs de la trempe de Fernand Dansereau, Jean-Claude Labrecque et Jean-Pierre Lefebvre.

Dès le début de sa carrière, il a exploré de nouvelles perspectives telles que l’urbanité, l’américanité, le pluralisme religieux, l’industrialisation et la culture de masse. La notion de culture populaire a traversé son œuvre, comme le soulignait un colloque qui lui était consacré à l’UQAM en février 2020, Michel Lessard : patrimoine et redécouverte de la culture populaire.

Michel Lessard a reçu plusieurs prix et distinctions, dont le Prix du Québec Gérard-Morisset, en 1996, la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec en matière de patrimoine. En octobre dernier, l’Association des Architectes de pratique privée du Québec (AAPPQ) lui décernait le titre de membre honorifique, afin de souligner sa contribution exceptionnelle à la connaissance et à la conservation du patrimoine architectural, comme partie intégrante de la culture populaire du Québec. Le 6 avril dernier, lendemain de sa mort, il recevait la médaille du Lieutenant-gouverneur pour mérite exceptionnel.

Devenu obsolète par une absence de mise à jour chez Microsoft, Internet Explorer pose désormais de nombreux problèmes de compatibilité.

Utilisez le dernier navigateur recommandé par Microsoft

Bénéficiez de la vitesse, de la sécurité et de la confidentialité avec Microsoft Edge

Télécharger Edge