Voir plus
Voir moins

Un Centre sportif écoénergétique

La modernisation des systèmes de chauffage et de climatisation réduira les émissions de gaz à effet de serre de plus de 200 tonnes annuellement.

Par Jean-François Ducharme

22 avril 2022 à 15 h 04

Mis à jour le 9 juin 2022 à 13 h 09

Série En vert et pour tous
Projets de recherche, initiatives, débats: tous les articles qui portent sur l’environnement.

Une refonte majeure des systèmes de chauffage, de climatisation, de ventilation et d’éclairage du Centre sportif permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de plus de 200 tonnes annuellement. Cette prévision est basée sur le guide de quantification des émissions de gaz à effet de serre du gouvernement du Québec. «Si l’on se base sur le barème de la certification STARS (Sustainability Tracking, Assessment & Rating System), on parle d’une réduction de plus de 300 tonnes de GES annuellement», affirme Philippe Lavallée, ingénieur mécanique et électrique au Service des immeubles, qui a mené le projet avec Dominique Bergeron, architecte au Service de la planification et des projets immobiliers.

Amorcés à l’hiver 2021, les travaux ont coûté 5,8 millions de dollars. Le projet a été financé, entre autres, par le Plan québécois des infrastructures, le ministère de l’Éducation, le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles et Hydro-Québec.

Élimination du gaz naturel

Depuis plusieurs années, le Centre sportif était aux prises avec des problèmes récurrents liés à ses infrastructures: infiltration d’eau sur les toits, climatisation non fonctionnelle, systèmes de ventilation bruyants et désuets. «La refonte ne fait pas que mettre un pansement sur ces problèmes, elle les élimine de façon permanente», précise Philippe Lavallée.

Le principal facteur contribuant à la réduction des GES est le remplacement des deux chaudières thermiques, qui étaient alimentées au gaz naturel, par deux thermopompes aérothermiques électriques. «La consommation de gaz naturel, qui était de 110 000 mètres cubes par année, est maintenant à zéro», se réjouit l’ingénieur.

D’autres aménagements permettront d’améliorer l’environnement et la qualité de vie. Les deux unités de ventilation, auparavant entreposées à l’extérieur – dans la cour située entre le Centre sportif et le futur pavillon Sanguinet –, ont été transférées à l’intérieur, sur une mezzanine en acier construite au plafond du gymnase principal. Ces unités de ventilation sont dotées de filtres à air MERV-13 et d’un système de télésurveillance d’encrassement, ce qui assure une qualité de l’air optimale. «Le fait que ces équipements soient à l’intérieur permettra d’augmenter considérablement leur durée de vie», souligne Dominique Bergeron.

La salle mécanique a été optimisée et la toiture a été complètement refaite, ce qui éliminera les problèmes d’infiltration d’eau. «Un réservoir de rétention a été installé afin de respecter le règlement sur la gestion des eaux pluviales de la Ville de Montréal, précise l’architecte. Le revêtement de la toiture est maintenant de couleur blanche et grise pour réduire les îlots de chaleur.»

Tous les appareils d’éclairage – incluant les enseignes de sortie – ont été remplacés par des appareils d’éclairage DEL. Par ailleurs, les systèmes de chauffage et de climatisation sont maintenant contrôlés électroniquement afin que la température ambiante s’ajuste automatiquement. «En plus d’être écoénergétiques, ces systèmes permettront d’augmenter le niveau de confort général pour toutes les personnes qui fréquentent le Centre sportif», mentionne Philippe Lavallée.

Devenu obsolète par une absence de mise à jour chez Microsoft, Internet Explorer pose désormais de nombreux problèmes de compatibilité.

Utilisez le dernier navigateur recommandé par Microsoft

Bénéficiez de la vitesse, de la sécurité et de la confidentialité avec Microsoft Edge

Télécharger Edge