Voir plus
Voir moins

Baromètre 2022 de la consommation écoresponsable

L’inflation, la pandémie et la guerre en Ukraine mettent à l’épreuve les pratiques écoresponsables.

23 novembre 2022 à 11 h 24

L’Observatoire de la consommation responsable (OCR) de l’ESG UQAM dévoile la 13e édition de son Baromètre annuel de la consommation responsable, une édition spéciale incluant la Vigie Conso COVID-19, en collaboration avec la firme d’études MBA Recherche. Cette nouvelle édition de la Vigie Conso COVID-19 permet d’évaluer l’impact de la pandémie sur les pratiques de consommation des Québécoises et des Québécois depuis 2020.

«Ce n’est pas une illusion: au cours du dernier mois, plus de 9 personnes sur 10 ont constaté une augmentation des prix de consommation. Et 75 % d’entre elles ont même l’impression que leur pouvoir d’achat a baissé, un chiffre en hausse de plus de 23 points par rapport à l’année dernière, souligne Fabien Durif, professeur au Département de marketing et directeur de l’OCR. La crise liée à la hausse du coût de la vie a un impact non négligeable sur certaines pratiques de consommation: 77,4 % des gens achètent davantage de produits au rabais, 62,9 % privilégient plus les marques de distributeurs et 81,9 % comparent encore plus les prix entre les produits.»

Dans ce contexte, il n’est pas surprenant que la 13e édition du Baromètre constate la progression du «moins consommer» et de la recherche de pratiques pour optimiser sa consommation, notamment par des achats de seconde main. Les citoyennes et citoyens les plus stressés financièrement optent aussi pour la consommation collaborative (comme les plateformes web/applications mobiles d’échange entre particuliers) et allongent la durée de vie de leurs biens. Plus de 73 % des Québécoises et Québécois déclarent même avoir cessé d’acheter certains produits au cours du dernier mois, en particulier dans la catégorie des vêtements, chaussures et accessoires.

«Plusieurs pratiques écoresponsables reculent, comme la consommation locale ou les comportements de protection de l’environnement, observe Fabien Durif. La proportion de Québécoises et Québécois ayant une pratique fréquente de ces comportements a diminué de manière notable dans la dernière année. L’inflation semble donc rendre les Québécoises et Québécois moins enclins à faire des choix de produits écoresponsables.»

Autres faits saillants

Le consommateur responsable «(re)vieillit»

Les consommateurs de 55 ans et plus sont les plus actifs dans les pratiques de recyclage, consommation locale, protection des animaux et déconsommation. Les plus jeunes se distinguent seulement dans les pratiques de consommation collaborative.

Baisse de la consommation de la viande rouge

Deux tendances opposées continuent à s’observer: un accroissement progressif et plus important du segment des citoyennes et citoyens réduisant leur consommation de viande rouge (46,1 %, + 4,3 pts) et, en parallèle, une très légère reprise de la consommation de viande rouge pour d’autres.

Vers une consommation plus «sobre» en raison de l’inflation?

Quarante-neuf pourcent des Québécoises et Québécois mentionnent qu’ils ont changé leurs habitudes de consommation depuis l’inflation causée par la guerre en Ukraine. Ils sont notamment 57,3 % à avoir réduit leur consommation au cours du dernier mois (+ 9,2 pts vs 2021): 59,4 % déclarent avoir réduit les quantités de produits qu’ils achètent, et surtout, plus de 79,8 % des personnes ont diminué leurs achats impulsifs.

L’engagement économique demeure une motivation majeure à l’achat local, mais l’intérêt diminue

Dans la dernière année, 51 % des Québécoises et Québécois ont eu des pratiques fréquentes de «consommation locale» (- 10 pts en deux ans). De même, l’intérêt envers les entreprises québécoises diminue légèrement: 44 % déclarent avoir découvert des entreprises locales depuis le début de la pandémie (-1,7 pt vs 2021), 77,2 % mentionnent qu’il est important d’acheter des produits fabriqués au Québec pour soutenir l’économie de la province (- 7,4 pts en deux ans).

TOP 5 des marques perçues comme étant les plus responsables

Depuis la 1re édition du Baromètre, Cascades est sans conteste la marque spontanément perçue comme la plus responsable par les Québécoises et Québécois. La présence pour la première fois dans le top 5 du Choix du Président (2e) et de Bulk Barn (4e), une marque d’un distributeur et celle d’un magasin d’aliments en vrac, pourrait être liée au contexte de pression inflationniste et de changement d’habitudes des consommateurs, qui lient sobriété et écoresponsabilité.

Devenu obsolète par une absence de mise à jour chez Microsoft, Internet Explorer pose désormais de nombreux problèmes de compatibilité.

Utilisez le dernier navigateur recommandé par Microsoft

Bénéficiez de la vitesse, de la sécurité et de la confidentialité avec Microsoft Edge

Télécharger Edge