Une fenêtre sur le monde

L'artiste et chargée de cours Mélanie Désourdy expose au Centre culturel Georges-Vanier.

15 Juillet 2021 à 15H21

Intitulée Habiter la fenêtre, l’œuvre a été créée en confinement au printemps 2020.  Image: Habiter la fenêtre (détail)

L’artiste et chargée de cours de l’École des arts visuels et médiatiques Mélanie Désourdy (M.A. arts visuels et médiatiques, 2019) présente une nouvelle œuvre in situ au Centre culturel Georges-Vanier. 

Intitulée Habiter la fenêtre, l’œuvre a été créée en confinement au printemps 2020. «Mon intérieur guettait cet extérieur devenu inquiétant par une constante: la fenêtre de mon habitat, raconte Mélanie Désourdy. La quête de la lumière, la recherche du monde extérieur, le dialogue avec l’autre se résumaient alors par le déplacement du regard vers mon seul repère: les ouvertures vitrées.»

L’installation se compose d’une fenêtre «habitée» par des tableaux-rideaux et des tableaux-vitraux. Ceux-ci sont en dialogue avec le lieu et la lumière. La fenêtre n’est plus cet espace anodin, c’est un quotidien revisité et recomposé par les passants, le mouvement, le jour et la nuit. Les œuvres présentées sont ainsi en changement perpétuel en fonction des caprices du soleil et des variations lumineuses.

Depuis 20 ans, Mélanie Désourdy développe une pratique axée sur la peinture et le photomontage. L’artiste s’intéresse aussi depuis quelques années à l’installation.

L’installation Habiter la fenêtre est présentée jusqu’au 3 août prochain. 

PARTAGER