Soutenir la réussite… même l'été!

De futurs enseignants et enseignantes aident les jeunes à maintenir leurs acquis durant la période estivale.

10 Août 2021 à 15H09

De futurs enseignants et enseignantes aident les jeunes à maintenir leurs acquis durant la période estivale.
Photo :Olivier Arvisais

Même si été rime habituellement avec vacances, plusieurs étudiantes et étudiants de la Faculté des sciences de l’éducation profitent de la période estivale pour acquérir de l’expérience dans leur future profession. Camps de jour, activités de tutorat, cercles de lecture, interventions orthopédagogiques, soutien linguistique: de nombreuses activités estivales visent à aider des jeunes d’âge primaire à développer ou à conserver leurs apprentissages scolaires.

De nombreux projets ont été développés dans la grande région de Montréal au cours des dernières années par le corps professoral de la Faculté des sciences de l’éducation, entre autres par Catherine Turcotte, Nathalie Chapleau et Monique Brodeur, du Département d’éducation et formation spécialisées, Olivier Arvisais, du Département de didactique, et Marc Turgeon, du Département d’éducation et pédagogie. Ces projets sont généralement réalisés en collaboration avec des organismes ou des partenaires scolaires des quartiers où ils se déroulent. «Bien que nous soyons à l’origine de ces activités de soutien aux milieux, tout le mérite revient aux étudiantes et étudiants de la Faculté, qui sont les principaux acteurs de ces réussites», précise Marc Turgeon.

Les activités sont animées par des étudiantes et étudiants au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire, au baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et sociale ou à la maîtrise en orthopédagogie.

Tournée des parcs de Pointe-Saint-Charles

À l’été 2020, de futures enseignantes et futurs enseignants au primaire avaient animé des activités éducatives extérieures pour des jeunes de 5e et 6e années dans un parc de Pointe Saint-Charles. Le projet était financé par la Fondation Chagnon. «Chaque semaine, des activités ludiques en français, en mathématiques et en sciences étaient proposées aux jeunes pour faciliter leur transition vers le secondaire, souligne Olivier Arvisais. Des cercles de lecture et du soutien linguistique pour enfants allophones étaient aussi offerts.»

Le succès de ces activités a mené à un nouveau partenariat avec l’école primaire Charles-Lemoyne de Pointe-Saint-Charles durant toute l’année scolaire 2020-2021. «Une petite équipe étudiante a fait de l’accompagnement individualisé en français, en mathématiques et en soutien linguistique, mentionne le professeur. Nous avons aussi acheté des livres pour les classes et animé quelques activités de lecture durant l’année.»

Cet été, l’équipe étudiante est retournée dans les parcs du quartier pour animer une demi-douzaine d’activités, auxquelles ont participé, jusqu’à maintenant, une trentaine de jeunes. «L’objectif est non seulement d’inciter les enfants à lire, mais aussi de soutenir les parents», affirme Olivier Arvisais.  

Camp de jour aux Habitations Jeanne-Mance

Pour la troisième année consécutive, des étudiantes et étudiants au baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et sociale et à la maîtrise en orthopédagogie animent des ateliers de français oral et écrit au camp de jour de l’organisme Go Jeunesse, qui est offert aux enfants de familles défavorisées vivant dans les Habitations Jeanne-Mance, tout près de l’UQAM. «En plus des activités ludiques, nous offrons aussi des interventions et des évaluations en orthopédagogie», souligne Nathalie Chapleau, qui est également directrice du Centre de services orthopédagogiques de la Faculté.

Un projet de recherche dirigé par Nathalie Chapleau a d’ailleurs démontré que les enfants ayant participé aux activités de lecture et d’écriture avaient réussi à maintenir leur niveau durant l’été.

L’équipe étudiante accompagne aussi les élèves qui fréquentent l’organisme Go Jeunesse durant l’année scolaire en faisant de l’aide aux devoirs.

Camp d’été dans Petite-Bourgogne

Deux étudiantes en enseignement en adaptation scolaire et sociale animent depuis quelques semaines des ateliers pour les jeunes de 6 à 12 ans inscrits au camp d’été de l’organisme Atelier 850, situé dans le quartier Petite-Bourgogne. «Les ateliers sont très variés: danse, arts plastiques, informatique, lecture et écriture», souligne Catherine Turcotte, qui a développé le projet avec l’organisme.

Le camp est financé par le Quartier de l’innovation de Montréal.

Tutorat avec des élèves du Centre-Sud

Durant l’année scolaire, une douzaine d’élèves du primaire et du secondaire du quartier Centre-Sud ont bénéficié du soutien de futures enseignantes et futurs enseignants dans l’apprentissage du français et des mathématiques. Chaque semaine, les élèves avaient droit à une ou deux séances virtuelles individuelles de 30 à 45 minutes, après l’école, avec leur tuteur ou tutrice. 

«Les effets de ce tutorat sont très positifs, autant pour les enfants que pour leurs parents qui sont plus engagés dans le soutien scolaire, affirme Catherine Turcotte. Nous souhaitons rendre ce projet pérenne à long terme.»

Accompagnement et orthopédagogie à Laval

Un nouveau projet s’amorcera cet automne au Centre de pédiatrie sociale de Laval. La Faculté offrira de l’accompagnement individuel, du tutorat, des services orthopédagogiques aux élèves de la région lavalloise. Ce projet sera mené par Nathalie Chapleau et Catherine Turcotte. 

PARTAGER