Six Uqamiens à Tokyo

Catherine Beauchemin-Pinard, Ecaterina Guica, Arthur Margelidon, Antoine Valois-Fortier, Annie Guglia et Myriam Da Silva Rondeau ont représenté le Canada aux Jeux olympiques de Tokyo.

6 Juillet 2021 à 15H51, mis à jour le 2 Août 2021 à 17H00

Série Les Jeux de Tokyo
Les Jeux olympiques se dérouleront du 23 juillet au 8 août à Tokyo, au Japon, tandis que les Jeux paralympiques auront lieu du 24 août au 5 septembre. 

La judoka Catherine Beauchemin-Pinard, étudiante au baccalauréat en sciences comptables, sera la représentante canadienne dans la catégorie des moins de 63 kg.
Photo :Comité olympique canadien

Trois étudiants et trois diplômés de l’UQAM ont participé aux Jeux olympiques de Tokyo.

Catherine Beauchemin-Pinard – judo

La judoka Catherine Beauchemin-Pinard, étudiante au baccalauréat en sciences comptables, a remporté la médaille de bronze le 27 juillet dernier dans la catégorie des moins de 63 kg. Elle devenait ainsi la première judoka féminine québécoise, et la deuxième Canadienne après Jessica Klimkait (bronze, catégorie des moins de 57 kg), à récolter une médaille olympique.

L’étudiante-athlète de 27 ans en était à ses deuxièmes Jeux, après ceux de Rio en 2016. Catherine Beauchemin-Pinard a connu beaucoup de succès au cours de la dernière année, remportant la médaille d’or aux Championnats panaméricains en novembre 2020 ainsi qu’au Grand Prix de Tbilisi en mars 2021.

Ecaterina Guica – judo

La judoka Ecaterina Guica, étudiante au baccalauréat en enseignement secondaire (concentration mathématiques), a terminé au 17e rang chez les moins de 52 kg, le 25 juillet dernier. Elle s'est inclinée en seizièmes de finale face à la Belge Charline van Snick, classée 7e au monde.

L’étudiante, qui prenait part à ses deuxièmes Jeux olympiques, s’était classée 9e à Rio. Ecaterina Guica a remporté une première médaille d’or aux Championnats panaméricains en 2020. 

Arthur Margelidon – judo

Le judoka Arthur Margelidon, étudiant au baccalauréat d’intervention en activité physique, a terminé au 5e rang chez les moins de 73 kg, le 26 juillet dernier. Après avoir remporté ses deux premiers combats de la journée, il s'est incliné en quarts de finale. Il a ensuite remporté son combat de repêchage avant de s'avouer vaincu dans le match pour la médaille bronze.

Âgé de 27 ans, l’étudiant-athlète s’était qualifié pour les Jeux de Rio en 2016, mais avait déclaré forfait en raison d’une blessure au poignet. Il a terminé trois fois sur le podium au cours de la dernière année, soit lors des Grands Prix de Hongrie, de Tbilisi et d’Antalya.

Antoine Valois-Fortier – judo

Le judoka Antoine Valois-Fortier (B.Sc. intervention en activité physique, 2018), a terminé au 9e rang chez les moins de 81 kg, le 27 juillet dernier. Il s'est incliné en huitièmes de finale.

L’athlète de 31 ans avait remporté la médaille de bronze aux Jeux de Londres en 2012, avant de terminer au septième rang à Rio quatre ans plus tard. Il a aussi remporté des médailles lors des Championnats du monde de 2014, de 2015 et de 2019.

Annie Guglia - skateboard

La planchiste Annie Guglia (B.A.A., 2014) a terminé au 19e rang dans l'épreuve de street en skateboard, le 26 juillet.

L'athlète de 30 ans ne devait pas participer aux Jeux, mais elle a appris, la veille de la compétition, qu'elle remplacerait une athlète sud-africaine blessée. Elle est la première représentante du Canada à ce sport, qui a fait son entrée aux Jeux cette année. 

Myriam Da Silva Rondeau – boxe

La boxeuse Myriam Da Silva Rondeau (B.Ed. enseignement en adaptation scolaire et sociale, 2013) a terminé au 9e rang dans la catégorie des poids mi-moyens (entre 64 et 69 kg). Elle s'est inclinée à son premier combat en huitièmes de finale, le 27 juillet.

Enseignante à temps plein, l’athlète de 37 ans en était à ses premiers Jeux olympiques, puisque c’était la première fois que la catégorie des poids mi-moyens était à l’affiche des Jeux. Myriam Da Silva Rondeau est l’une des meilleures athlètes en boxe olympique au monde, elle qui se maintient dans le top 8 sur la scène internationale depuis une dizaine d’années.

Analystes uqamiens

Deux athlètes ayant marqué l'histoire olympique canadienne sont analystes à la télévision de Radio-Canada lors des Jeux de Tokyo.

Benoit Huot (B.A. communication, 2014), qui a remporté 20 médailles aux Jeux paralympiques de 2000 à 2016, est aux côtés de René Pothier pour analyser les épreuves de natation.

Émilie Heymans (B.A. gestion et design de la mode, 2011), la seule plongeuse de l'histoire à obtenir une médaille dans quatre Jeux olympiques consécutifs, est aux côtés de Guy Daoust pour analyser les épreuves de plongeon.

Articles connexes
PARTAGER