Prix du Conseil supérieur de la langue française

Le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises reçoit le Prix du 3-Juillet-1608.

1 Novembre 2021 à 11H51

Robert Dion, directeur général sortant du CRILCQ.
Photo: Stéphane Audet / Audet Photo

Le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) a reçu le 27 octobre dernier le Prix du 3-Juillet-1608, décerné par le Conseil supérieur de la langue française. Commémorant la fondation de la ville de Québec et rappelant son importance historique pour les francophones d'Amérique, ce prix récompense une organisation d'Amérique du Nord qui rend des services exceptionnels à une collectivité de langue française. 

Directeur général sortant du CRILCQ, le professeur du Département d'études littéraires Robert Dion a accepté le prix au nom du regroupement lors de la cérémonie de remise des insignes de l'Ordre des francophones d'Amérique et du Prix du 3-Juillet-1608, qui avait lieu au Palais Montcalm, à Québec.

«C’est notamment pour son apport au développement des études culturelles et littéraires québécoises, pour son engagement à l’égard de jeunes chercheurs et pour ses ouvrages marquants qui participent au rayonnement des connaissances sur le fait français au Québec que le Conseil supérieur de la langue française lui décerne le Prix du 3-Juillet-1608», a souligné le jury.

«C'est une magnifique récompense pour le CRILCQ, car ce prix souligne que, bien au-delà des cercles de l'Université, notre centre a servi la cause de la culture québécoise et de la langue française au Québec, en Amérique et même plus loin. Notre souci a toujours été de valoriser les résultats de nos recherches afin que celles-ci puissent trouver une résonance dans la Cité. Il va sans dire que l'obtention du Prix du 3-Juillet-1608 constitue un important soutien dans cette voie et je tiens à remercier le Conseil supérieur de la langue française ainsi que le jury du prix pour l'honneur qu'ils nous font aujourd'hui», a déclaré Robert Dion.  

Né en 2003 de la fusion du Centre de recherche en littérature québécoise (CRELIQ) de l'Université Laval et du Centre d'études québécoises (CÉTUQ) de l'Université de Montréal, le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) est un regroupement stratégique de chercheuses et de chercheurs qui rassemble près de 60 membres ordinaires. Il compte également des membres collaborateurs de plusieurs organisations canadiennes et étrangères, et plus de 300 membres étudiants.

Seul centre de recherche à se consacrer à l'étude systématique de la littérature et de la culture québécoises, le CRILCQ est présent à l’Université de Montréal, à l’Université du Québec à Montréal, à McGill, à Concordia, à  l’Université du Québec à Trois-Rivières, à l’Université Laval, à l’Université de Sherbrooke, au Collège royal militaire (Saint-Jean), au Collège Lionel-Groulx et au Cégep de l’Outaouais.

PARTAGER