Orientation et choix de carrière

Des capsules de la Clinique Carrière abordent des sujets au cœur des enjeux d'orientation étudiante.

23 Novembre 2021 à 17H41

Les capsules, qui mettent en vedette l'étudiante à la maîtrise en counseling de carrière Charlotte Brabant, abordent des thèmes liés au choix de carrière.

En cette 15e Semaine québécoise de l’orientation, qui se déroule jusqu’au 26 novembre, la Clinique Carrière de la Faculté des sciences de l’éducation lance une série de capsules à l’intention des jeunes du secondaire et du collégial. Diffusées sur les médias sociaux, les capsules abordent des thèmes liés au choix de carrière: l’angoisse de choisir le bon domaine d’études, l’annonce à ses parents d’un choix contraire aux attentes et les alternatives lorsque les notes bloquent l’accès à un programme d’études, par exemple.

Trois capsules ont été lancées cette semaine sur le compte TikTok de l’UQAM. La première capsule présente Charlotte Brabant, étudiante à la maîtrise en counseling de carrière qui est en vedette dans toutes les vidéos. La seconde aborde les aspects à considérer si l’on souhaite se diriger en sciences naturelles au cégep. La troisième détaille les perspectives professionnelles des conseillers et conseillères d’orientation. Les courtes capsules sont rythmées par des musiques populaires. «Une dizaine de capsules seront produites d’ici au 1er mars 2022, mentionne Emmanuelle Desrosiers, conseillère d’orientation et gestionnaire principale de la Clinique Carrière. Elles visent à éveiller la réflexion sur des sujets qui sont au cœur des enjeux d’orientation de plusieurs étudiantes et étudiants et à faire connaître la profession, nos programmes d’études et la Clinique Carrière.»

Une profession à découvrir

L’UQAM est la seule université montréalaise à offrir une formation complète en développement de carrière (au baccalauréat) et en counseling de carrière (à la maîtrise). La maîtrise permet d’accéder à l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec. «La profession s’adresse aux personnes intéressées par la relation d’aide, qui souhaitent aider des individus à bâtir leurs projets d’avenir et les soutenir dans leur intégration en emploi, souligne Emmanuelle Desrosiers. Elle contribue au mieux-être et à la santé mentale des clients à travers les relations humaines.»

Dans le cadre de leurs études, les étudiantes et étudiants à la maîtrise cumuleront un minimum de 50 heures d’intervention directe à la Clinique Carrière, un lieu de formation qui offre des services d’orientation, d’employabilité et d’information scolaire et professionnelle à l’ensemble de la population. «Cette expérience constitue un réel avantage lorsque vient le temps de se démarquer sur le marché du travail», affirme la conseillère d’orientation.

Il est possible de faire une demande d’admission à la maîtrise en counseling de carrière avant le 15 février et au baccalauréat en développement de carrière avant le 1er mars.

PARTAGER