Magda Fusaro élue membre du C.A. de l’AUF

La rectrice fait partie des 18 nouveaux représentants universitaires au Conseil d’administration de l’Agence universitaire de la Francophonie.

5 Octobre 2021 à 13H18

La rectrice Magda FusaroPhoto: Nathalie St-Pierre

La rectrice Magda Fusaro a été élue membre du Conseil d’administration de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) lors de la 18e Assemblée générale de l’organisme, qui célèbre son soixantième anniversaire cette année. Dix-huit nouveaux représentants universitaires ont été élus à l’occasion de cette assemblée tenue à l’Université POLITEHNICA de Bucarest, le 24 septembre dernier. L’événement s’est déroulé en format hybride pour permettre la participation la plus large possible des recteurs et représentants des 1007 universités et établissements d’enseignement et de recherche membres dans près de 120 pays dans le monde.

«Je suis très heureuse de cette nomination qui me permettra d’arrimer ma vision de l’internationalisation aux aspirations collectives visant à pérenniser la coopération scientifique au sein de la Francophonie. Nourrie par les réflexions et les actions de mon université, j’entends contribuer tout particulièrement aux projets de l’AUF visant l’égalité, la diversité et l’inclusion, la valorisation de la science en français, et le développement de nouvelles alliances universitaires pour relever les défis du 21e siècle, notamment ceux liés à l’accès aux savoirs», affirme la rectrice Magda Fusaro.

Le Conseil d’administration de l’AUF, présidé par Sorin Mihai Cîmpeanu, recteur de l’Université de sciences agronomiques et de médecine vétérinaire de Bucarest, réunit à la fois des représentants universitaires et des représentants des États et des gouvernements. Chrystiane Roy, directrice responsable des affaires de la Francophonie à Affaires Mondiales Canada, et Hélène Drainville, sous-ministre adjointe aux Relations internationales et de la Francophonie du gouvernement du Québec, font notamment partie des 11 représentants des États et gouvernements désignés par le Conseil permanent de la Francophonie.

«Le Québec et le Canada jouent un rôle clé au sein de la francophonie, a indiqué Alain Charbonneau, vice-recteur de l’AUF. Nous saluons l’engagement des gouvernements canadien et québécois qui, depuis de nombreuses années, sont à nos côtés pour promouvoir la francophonie scientifique. Nous en profitons également pour féliciter Mme Magda Fusaro, rectrice de l’Université du Québec à Montréal, de son élection à titre de représentante universitaire des Amériques au conseil d’administration de l’AUF.»

En février dernier, Magda Fusaro s’était entretenue avec le recteur de l’AUF, Slim Khalbous, lors d’un échange virtuel organisé dans le cadre de la série Science et innovation du Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM). Les thèmes de la francophonie scientifique, de la recherche en français dans un monde multilingue, des partenariats ainsi que des perspectives d’avenir avaient alors été abordés.

La rectrice siège également au Conseil d’administration de Montréal International, de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, du Partenariat du Quartier des spectacles, du Bureau de coopération interuniversitaire, du Quartier de l’innovation, à l’Assemblée des gouverneurs de l’Université du Québec ainsi qu’au comité directeur de Partenariat climat Montréal et à de nombreux comités gouvernementaux et universitaires.

 

 

 

 

 

PARTAGER