Prix en patrimoine

Lucie K. Morisset reçoit le prix Robert-Lionel-Séguin de l’Association des propriétaires et amis des maisons anciennes du Québec.

27 Septembre 2021 à 15H06

Lucie K. Morisset.Photo: Émilie Tournevache

La professeure du Département d’études urbaines et touristiques Lucie K. Morisset, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain, a reçu le prix Robert-Lionel-Séguin 2021 de l’Association des propriétaires et amis des maisons anciennes du Québec (APMAQ). Créé en 1984, ce prix souligne la contribution exemplaire d’une personne qui, par la restauration, l’animation, l’enseignement ou la production d’écrits, a œuvré à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine bâti du Québec.

Historienne de l’architecture, spécialisée dans l’étude de la ville et de ses représentations, Lucie K. Morisset s’intéresse à l’histoire des idées et des objets d’architecture et d’urbanisme, et mène depuis plusieurs années des recherches sur la formation et le sens du paysage construit. Ses travaux portent aussi sur les rapports entre l’identité et la culture, tels qu’ils se manifestent par le biais des pratiques de mise en tourisme et de consécration patrimoniale, et sur les transformations des conceptions du patrimoine.

La professeure a publié, entre autres, Territoires d’identité. Villes de compagnie du Canada (Patrimonium, 2019), Des régimes d’authenticité. Essai sur la mémoire patrimoniale (Presses de l’Université de Rennes, 2009) et La mémoire du paysage (Presses de l’Université Laval, 2001). Elle a aussi édité l’anthologie De la ville au patrimoine urbain. Histoires de formes et de sens (Presses de l’Université du Québec, 2009) et dirigé plusieurs ouvrages collectifs.

Membre de la Société royale du Canada, Lucie K. Morisset a mérité plusieurs prix et distinctions, dont le Prix d’excellence en recherche de l’Université du Québec et le Prix de la Francophonie (AUF) en sciences humaines et sociales.

PARTAGER