Journées de l’éducation relative à l’environnement

L’événement rendra hommage à la fondatrice du Centr’ERE, la professeure Lucie Sauvé.

4 Octobre 2021 à 20H42

Série En vert et pour tous
Projets de recherche, initiatives, débats: tous les articles qui portent sur l'environnement.

Les Journées de l’éducation relative à l’environnement 2021 offriront des regards complémentaires sur le passé, le présent et l’avenir de ce champ d’éducation. Photo: Getty Images

Du 5 au 14 octobre prochains, le Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté (Centr’ERE) organise une série d’activités telles que des séminaires, des tables rondes, des conférences et des rencontres. Les Journées de l’éducation relative à l’environnement 2021 offriront des regards complémentaires sur le passé, le présent et l’avenir de ce champ d’éducation. L’événement sera aussi l’occasion de souligner trois dates importantes, soit la Journée internationale des enseignants, le 5 octobre, la Journée de «découverte» des Amériques, le 12 octobre, laquelle rappelle des moments sombres de l’histoire et incite à reconstruire des liens avec les Premiers Peuples des Amériques, ainsi que la Journée mondiale de l’éducation relative à l’environnement (ERE), le 14 octobre, au cours de laquelle un hommage sera rendu à la fondatrice du Centr’ERE, la professeure associée Lucie Sauvé.

Événement en présentiel et sur Zoom

Les activités proposées dans le cadre des Journées de l’éducation relative à l’environnement auront lieu à la salle D-R200 ou à la Salle des Boiseries (J-2805) et sur Zoom. Il est obligatoire de s’inscrire pour chaque événement en remplissant le formulaire d’inscription. Les places sont limitées et le passeport vaccinal est requis (pour le présentiel).

La table ronde «Trajectoire de l’éducation relative à l’environnement au Québec: perspectives historiques» (5 octobre, 14 h) réunira des acteurs clés ayant œuvré au sein d’organisations pionnières, qui viendront partager leur mémoire, leurs constats et leurs visions d’avenir. L’événement sera animé par la fondatrice du Centr’ERE, la professeure associée du Département de didactique Lucie Sauvé.

La table ronde du 6 octobre (9 h) se penche sur les contributions réciproques du champ de la philosophie pour enfant et de l’éducation relative à l’environnement. La professeure du Département de didactique et directrice du Centr’ERE, Isabel Orellana, compte parmi les participantes à la discussion.

La demi-journée Art et ERE (7 octobre, 13 h 30) propose trois courtes conférences suivies d’une table ronde. L’objectif est de présenter comment les formes et les diverses pratiques littéraires explorent divers rapports à l’environnement. Animé par Vincent Bouchard-Valentine,  professeur au Département de musique et chercheur régulier du Centr’ERE, l’événement réunira, entre autres, les professeurs Rachel Bouvet, Catherine Cyr et Jonathan Hope, du Département d’études littéraires, Tom Berryman, du Département de didactique, et la candidate à la maîtrise en études littéraires Jeanne Murray-Tanguay.

Quatrième événement des Journées de l’ERE, la table ronde «Ontologies autochtones et éducation relative à l’environnement: identités, territoires et conflits» (12 octobre, 14 h) accueillera des personnalités du monde autochtone et de la recherche, du Québec et d’Amérique latine. Les enjeux éducatifs actuels relatifs aux processus identitaires et de territorialité autochtones ainsi que de construction-reconstruction de la relation société-nature, seront abordés. L’événement s’inscrit dans une perspective décolonisatrice et émancipatoire vers la construction de nouveaux récits socioécologiques dans l’espace politique. Le professeur du Département de sciences des religions et directeur de l’Équipe de recherche sur les cosmopolitiques autochtones (ERCA), Laurent Jérôme, participera à la table ronde.

Les conférences complémentaires du 13 octobre (9 h 30) aborderont les défis contemporains de l’éducation relative à l’environnement et de l’éducation en ces temps de grands bouleversements.

Hommage à Lucie Sauvé

Lucie Sauvé.Photo: Émilie Tournevache

En clôture de l’événement (14 octobre, 13 h), un hommage sera rendu à la professeure associée Lucie Sauvé afin de souligner son apport exceptionnel au développement du champ de recherche et de formation de l’ERE. Parmi ses engagements académiques, Lucie Sauvé dirige la revue internationale Éducation relative à l’environnement – Regards, Recherches, Réflexions. Membre associée de l’Institut des sciences de l’environnement, la professeure a aussi été responsable du Programme court de 2e cycle en éducation relative à l’environnement. Ses principaux domaines de spécialisation concernent l’éducation relative à la santé environnementale, l’éducation scientifique et technologique, l’éducation à l’écodéveloppement, les enjeux de la formation des éducateurs et des leaders communautaires. Lucie Sauvé a dirigé d’importants projets de coopération internationale en Amérique latine, dont le projet «Ecominga Amazonica/ Écodéveloppement communautaire et santé environnementale en Bolivie». La professeure a reçu plusieurs prix, dont le prix Reconnaissance de l’Association des doyens et directeurs pour l'enseignement et la recherche en éducation au Québec, en 2009, et le Prix Carrière en recherche de la Faculté des sciences de l’éducation, en 2016. L’Université Veracruzana, au Mexique, lui a remis, en 2015, un doctorat honoris causa en reconnaissance de l’ensemble de ses travaux et de son engagement de plus de 20 ans en Amérique latine. Depuis sa retraite en septembre 2020, celle qui cumule 30 ans d’expérience en enseignement a été nommée chercheuse émérite par le Centr’ERE. Lucie Sauvé reste d’ailleurs membre des comités exécutif et de direction du Centre.

PARTAGER