Une installation sur nos mécanismes d’adaptation

La vie continue a été conçue par des étudiantes en design d’événement en collaboration avec le Festival international des Jardins de Métis.

26 Août 2021 à 14H17

Construite avec du bois de frêne recyclé de la Ville de Montréal, l'installation La vie continue s'inspire des anneaux de croissance des arbres qui inscrivent en leur coeur l'histoire d'une région et d'une époque.
Photo :Nathalie St-Pierre

Trois étudiantes du Diplôme d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en design d’événements, Valérie Darveau, Jade Delahaye et Manon Le Guernic, ont conçu et réalisé l’installation La vie continue, présentée aux abords de la station de métro Saint-Laurent, du 26 août au 3 octobre.

Construite avec du bois de frêne recyclé de la ville de Montréal, La vie continue s’inspire des anneaux de croissance des arbres qui inscrivent en leur cœur l’histoire d’une région et d’une époque. La coupe transversale d’un tronc révèle ses cernes annuels de croissance, indicateurs du temps qui passe et des conditions de vie d’un arbre lors d’une année donnée. Ces anneaux rendent visible la capacité d’adaptation et de résilience du vivant.

L’installation invite ainsi à explorer librement les formes des anneaux qui la composent et à réfléchir à nos propres mécanismes d’adaptation. À la manière d’un arbre, nous continuons de grandir et portons en nous les traces d’une année pas comme les autres. Malgré les deuils, les pertes et les défis, nous sommes toujours là. Et la vie continue.

Fruit d’une collaboration entre l’UQAM, le Partenariat du Quartier des spectacles (PQDS) et le Festival international de jardins des Jardins de Métis, ce projet a été conçu dans le cadre du D.E.S.S. en design d’événements, sous la direction de la professeure Céline Poisson. Il a été réalisé sous la supervision de Maxim Bonin (M.A. communication, 2018), doctorant en communication et chargé de cours à l’École de design, à l’occasion d’un stage effectué au Service des communications de l’UQAM par les trois étudiantes.

«Depuis 22 ans, le Festival international de jardins des Jardins de Métis participe activement à la promotion des jeunes designers québécois en multipliant les occasions de recherche, de création, de fabrication et d'exposition d'installations architecturales contemporaines, rappelle Alexander Reford, directeur général des Jardins de Métis. Le projet La vie continue est un exemple remarquable de la créativité avec laquelle la nouvelle génération de professionnels en aménagement tisse des liens entre les citoyens et les espaces publics.»

Alexander Reford tient à souligner que l’UQAM est reconnue tant pour la qualité de ses programmes de formation que pour son leadership institutionnel en matière d'aménagement d'espaces publics sur son campus et au centre-ville de Montréal. «Notre collaboration à titre de commissaire, dit-il, s'inscrit dans une tradition commune de transformation des espaces publics, tant aux Jardins de Métis qu'à Montréal.» 

PARTAGER