L’histoire du Québec sur balado

L’étudiante Éloïse Venne donne la parole à des historiennes et historiens dans la série Histoire d’un soir.

8 Octobre 2021 à 13H34

L'étudiante Éloïse Venne lors de l'enregistrement d'un balado.

La finissante du baccalauréat en histoire Éloïse Venne a lancé une série de balados, Histoire d’un soir, dont le but est de donner la parole à des chercheuses et chercheurs qui écrivent sur l’histoire du Québec. Dans chaque balado, diffusé un jeudi sur deux, l’étudiante s’entretient pendant près d’une heure avec une historienne ou un historien qui lui parle de son parcours, de ses recherches et de ses méthodes de travail. Au moment de publier, trois balados étaient disponibles sur la chaîne YouTube.

«Quand j’ai commencé mes études à l’UQAM, on me demandait souvent dans mon entourage ce que je ferais avec un bac en histoire, comme s’il était difficile d’envisager une carrière dans ce domaine, raconte Éloïse Venne. Cela m’a donné l’envie de savoir comment on devient historien et de faire connaître la profession auprès du grand public.»

Dans le premier épisode d’Histoire d’un soir, la doctorante et chargée de cours Camille Robert (M.A. histoire, 2017) explique son intérêt pour l’invisibilité de travail des femmes, pour les discours et les mobilisations de féministes québécoises en faveur de la reconnaissance du travail ménager. Ses travaux concernent également les conflits de travail dans le contexte du tournant néolibéral de l’État québécois, à travers l’étude de grèves dans les secteurs de l’éducation (1982-1983) et de la santé (1986, 1989).

«Le deuxième épisode est consacré à la professeure émérite de l’Université de Montréal Denyse Baillargeon, une spécialiste de l’histoire sociale du Québec, indique l’étudiante.  Ses travaux portent, notamment, sur l’histoire des femmes, de la famille, de la santé et de la consommation.»

Dans le troisième balado, Éloïse Venne s’entretient avec l’archiviste Emmanuelle Germain, qui s’est intéressée à la correspondance entre la chanteuse Pauline Julien et le poète Gérald Godin. «Emmanuelle Germain raconte comment ses recherches avec Pascale Galipeau, fille de Pauline Julien, ont conduit à la publication chez Leméac de l’ouvrage Ton métier, le mien, le Québec. Fragments de correspondance amoureuse et politique (1962-1993)

Histoire d’un soir se poursuivra au cours de l’année. Un balado prévu pour le 14 octobre prochain présentera Élodie Adam-Vézina, qui a produit un essai sur l’histoire de l’institutionnalisation de la psychanalyse au Québec. Il sera suivi de deux autres balados avec la professeure du Département d’histoire Magda Fahrni, une spécialiste des 19e et 20e siècles qui s’intéresse, entre autres, à l’histoire de la famille, de l’assistance sociale et du genre, et avec le professeur de l’Université du Québec à Trois-Rivières Laurent Turcot, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire des loisirs et des divertissements.

Le projet Histoire d’un soir est mené en partenariat avec les éditions du Septentrion, qui aident l’étudiante à entrer en contact avec certains historiens, notamment ceux ayant publié chez cet éditeur.

Pour le moment, Éloïse Venne finance elle-même la production des balados, lesquels sont enregistrés dans un studio privé. «J’ai soumis des demandes d’aide financière à des associations étudiantes et les gens intéressés à me soutenir peuvent contribuer grâce à la plateforme de sociofinancement Patreon, dit-elle. Mon souhait est de pouvoir réaliser les balados à la maison.»

Éloïse Venne envisage de faire des études de maîtrise. «Depuis le début de mon parcours, je me destine à une carrière de professeure-chercheuse, souligne-t-elle. Parallèlement à mes études, j’ai travaillé pendant deux ans à l’Institut national de recherche scientifique (INRS), agi comme assistante de recherche et œuvré comme pigiste en histoire à la Fondation Lionel-Groulx.»

La série de balados Histoire d’un soir est également diffusée sur Instagram, Facebook, Spotify, Google Podcasts et Apple Podcast.

On peut découvrir d'autres balados réalisés par des membres de la communauté universitaire sur le site balados.uqam.ca

PARTAGER