Des Uqamiens à Baie-Saint-Paul

Le Symposium international d’art contemporain présentait les œuvres du professeur Thomas Corriveau et de deux diplômés.

31 Août 2021 à 16H24

Une oeuvre de Thomas Corriveau présentée au Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul.Illustration: Sentier Le Paysan aux Éboulements, Thomas Corriveau

La 39e édition du Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, qui s’est déroulée du 30 juillet au 29 août derniers, présentait les œuvres de trois Uqamiens: le professeur de l’École des arts visuels et médiatiques Thomas Corriveau et les diplômés Antonietta Grassi (M.A. arts plastiques, 1998) et Jean-Michel Leclerc (B.A. arts visuels et médiatiques, 2012).

Les étudiants Gabrielle Sarthou et Jean-Sébastien Deshaies-Massarelli, de la maîtrise en histoire de l’art, Léa Martin, du baccalauréat en histoire de l’art, ainsi que la diplômée Annabelle Brazeau (B.A. arts visuels et médiatiques, 2021) faisaient partie, quant à eux, de l’équipe de coordination et de médiation du Symposium. 

Gabrielle Sarthou, Thomas Corriveau, Sylvie Lacerte, Léa Martin, Antonietta Grassi, Annabelle Brazeau, Jean-Sébastien Deshaies-Massarelli et Jean-Michel Leclerc.
 

Placé sous la direction artistique de Sylvie Lacerte (Ph.D. études et pratiques des arts, 2004), laquelle termine un mandat de trois ans au Symposium, l’événement avait pour thème «Le temps et les choses». Organisé par le Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, le Symposium réunissait les œuvres de 12 artistes dans le pavillon Jacques Saint-Gelais Tremblay, attenant au musée.

 

PARTAGER