À la découverte des beautés architecturales de Montréal

Entre livres d’histoire et albums de coloriage, les publications de la collection Heredes rendent hommage à notre patrimoine bâti.

2 Novembre 2021 à 15H02, mis à jour le 3 Novembre 2021 à 10H30

Sophie Lamarche et Véronique Lapointe ont fondé la collection Heredes, laquelle propose une série d’ouvrages bilingues, à la fois éducatifs et ludiques, pour mieux connaître l’architecture et l’histoire des différents quartiers de Montréal. 
Photo :Nathalie St-Pierre

«Partir à la découverte de l’architecture de la ville, c’est comme visiter le décor d’une pièce de théâtre, s’exclame d’entrée de jeu la diplômée Sophie Lamarche (B.Sc. urbanisme, 2016; D.E.S.S. en architecture et patrimoine, 2017). L’architecture fait partie de notre quotidien et de notre héritage, et elle est accessible à tous.»

Avec son amie Véronique Lapointe (B.Sc. urbanisme, 2016; D.E.S.S. en architecture et patrimoine, 2017), une autre passionnée du sujet rencontrée sur les bancs de l’UQAM, Sophie Lamarche a fondé Heredes – qui signifie héritier en latin. L’entreprise, mise sur pied durant la pandémie, propose une série d’ouvrages bilingues, à la fois éducatifs et ludiques, pour mieux connaître l’architecture et l’histoire des différents quartiers de Montréal.

«Rien ne nous prédestinait à l’entrepreneuriat, souligne Sophie Lamarche. Par nos livres, nous voulons transmettre nos connaissances de manière simple et amusante, rendre l’histoire et l’architecture un peu plus glamour, tendance et actuelle, tout en rendant hommage au patrimoine.» Si le public est davantage informé et sensibilisé à la valeur du patrimoine bâti, il sera plus à même de le reconnaître et d’en prendre soin, soutiennent les deux entrepreneuses. «Il faut le protéger pour que les futures générations puissent en bénéficier elles aussi et en être fières. C’est une partie forte de notre identité.»

Le premier livre de la série porte sur les luxueuses et magnifiques résidences du quartier de Westmount. On y apprend que la maison Rutherford de la rue Elm, construite en 1895 dans le style château-forteresse, a appartenu à la famille d’origine écossaise ayant fait fortune dans le commerce du bois. Édifiée à la fin des années 1950 sur l’avenue Surrey Gardens, la maison à paliers Albert Sheiner s’inscrit dans le courant architectural du mouvement moderne. C’est l’artiste Simone Bélanger-Charpentier qui a réalisé l’illustration de la couverture du livre Westmount. Sophie Lamarche et la diplômée Florence Panneton (B.A. design graphique, 2021) ont aussi collaboré aux dessins architecturaux. La sortie du deuxième ouvrage, qui aura pour thème les vitraux domestiques de Montréal, est prévue en 2022.

S’approprier le patrimoine local

Chaque texte explicatif de l’ouvrage Westmount s’accompagne d’une illustration de la maison à colorier. «Le coloriage permet aux lectrices et lecteurs d’exprimer leur créativité tout en leur offrant la possibilité d’apprécier davantage les détails architecturaux d’une maison qui pourraient leur échapper lors d’une promenade, constate Véronique Lapointe. L’exercice crée une relation plus intime avec le bâtiment.» Les lectrices et lecteurs peuvent consulter un glossaire présentant différents termes techniques à la fin de la publication.

Les livres sont conçus pour que différents publics puissent les apprécier. «Les grands-parents pourront partager leurs expériences sur l’évolution de leur quartier avec leurs petits-enfants», illustre Véronique Lapointe.

C’est dans le cadre du cours «Actualité du patrimoine moderne: pratique et théorie» donné par la chargée de cours de l’École de design Marie-Dina Salvione que les deux jeunes femmes ont eu l’idée du projet éducatif. «Nous avons été amenées à réfléchir aux enjeux de la sauvegarde et de la conservation du patrimoine», précisent les diplômées. Le duo a reçu le soutien de Denis Boucher, un autre chargé de cours, dans l’élaboration du projet. «Il est très impliqué dans le domaine du patrimoine et il nous a beaucoup aidées à établir des contacts avec certaines personnes dans le milieu.»

Une sélection rigoureuse

Pour choisir les bâtiments qui figurent dans leurs ouvrages, Sophie Lamarche et Véronique Lapointe ont consulté des répertoires comme ceux du patrimoine bâti de la Ville de Montréal et de Westmount. Elles parcourent aussi les quartiers à pied. «Le choix des maisons est déterminé en fonction de leurs qualités esthétiques, note Sophie Lamarche. Celles qui affichent beaucoup de détails sur les façades sont plus intéressantes à colorier, par exemple.» Pour les deux auteures, il est important de constituer un éventail de différentes périodes afin de présenter une panoplie de styles architecturaux. Les maisons sélectionnées sont prises en photo pour ensuite être modélisées.

Arpenter le quartier donne l’occasion aux jeunes femmes de dénicher les perles rares, «les bijoux non recensés dont la valeur patrimoniale n’est pas encore reconnue», remarque Véronique Lapointe, qui œuvre à temps plein au sein de la firme Luce Lafontaine Architectes, où elle participe à la recherche et à la rédaction des études patrimoniales et à l’élaboration des stratégies de conservation.

Le duo prévoit publier l’an prochain un nouvel album sur l’histoire architecturale du Plateau Mont-Royal. «Celui-ci aura un contenu différent, puisqu’il répertorie des bâtiments commerciaux et publics, plutôt que seulement résidentiels», relate Sophie Lamarche. Ces commerces participent au caractère vibrant du quartier, précise Véronique Lapointe. «Westmount est davantage représenté par ses demeures imposantes et ses villas. L’aspect communautaire d’un quartier tel que le Plateau Mont-Royal est fort différent.»

Les deux auteures se lancent aussi dans la création d’autres types de contenus pédagogiques. Elles planchent actuellement sur un nouveau jeu de bricolage destiné aux enfants. «L’activité consistera à découper diverses composantes – galerie, corniche, lucarne, vitrail, etc. – d’une façade de maison ou d’église, pour construire ensuite sa propre maison avec les morceaux, explique Sophie Lamarche, qui travaille aussi comme conseillère en aménagement et en patrimoine chez Parcs Canada. L’objectif est de développer la motricité des enfants et le vocabulaire propre à l’architecture.»

Les entrepreneuses proposent des services de consultation aux municipalités régionales de comté (MRC), quartiers et autres régions au Québec intéressés à créer un livre de coloriage ou tout autre concept ludique ayant pour objectif de mettre en valeur leur patrimoine. Les fondatrices d’Heredes comptent offrir bientôt aux étudiantes et étudiants la possibilité de réaliser un stage au sein de leur entreprise.

Le livre Westmount est disponible à la COOP UQAM du Pavillon Judith-Jasmin, sur le site web de Heredes et en ligne sur le site de Renaud-Bray.

PARTAGER