Voir plus
Voir moins

Mode psychédélique

La designer Marie-Ève Lecavalier séduit la presse internationale au prestigieux festival  d’Hyères en France.

9 mai 2018 à 11 h 05

Mis à jour le 9 mai 2018 à 11 h 05

Défilé de la collection Come get trippy with us à Hyères.Photo: © Head – Raphaëlle Mueller

Dans le domaine de la mode, Hyères est un nom légendaire, celui d’un festival où le gratin de l’industrie accourt depuis 33 ans pour humer les tendances et avoir un aperçu des talents de demain. Le Festival international de mode, de photographie et d’accessoires de mode d’Hyères, une petite ville de la Côte d’Azur, a, en effet, la réputation d’avoir lancé certains des plus grands noms de l’industrie depuis sa création. Cette année, parmi ses lauréats les plus remarqués se trouve une Québécoise, la diplômée de l’École supérieure de mode de l’ESG UQAM Marie-Ève Lecavalier (B.A. gestion et design de la mode, 2014), qui a séduit la presse internationale avec sa collection Come get trippy with us.

Le jury, qui était composé cette année de personnalités telles que Haider Ackermann et Tilda Swinton, lui a remis une mention spéciale pour sa collection. La designer a également remporté le prix Chloé, doté d’une bourse de 15 000 euros. Le Grand Prix est allé à un duo néerlandais formé de Rushemy Botter et Lisi Herebrugh.

Come get trippy with us

Les imprimés psychédéliques de la collection de Marie-Ève Lecavalier lui ont été inspirés par la musique de Frank Zappa que son père écoutait pendant son enfance. Défendant, comme plusieurs créateurs de sa génération, une mode écoresponsable, elle présente des jeans évasés entièrement fabriqués à partir de vieux denims. On trouve aussi dans sa collection de superbes tricots de cuir à motifs entrelacés, également confectionnés à partir de matériel recyclé. Pour donner de l’éclat à tout cela, elle utilise des boutons et des boucles de ceinture conçus avec un artiste du verre soufflé.

La robe qui a remporté le prix Chloé.Photo: © Catwalk Pictures/Etienne Tordoir

La jeune femme, également diplômée de la Haute École d’Art et de Design (HEAD) de Genève, où elle a complété sa maîtrise (la collection Come get trippy with us a été réalisée dans le cadre de sa maîtrise), effectue présentement un stage à Anvers chez le réputé couturier belge Raf Simons. Pendant trois ans, elle a été l’assistante de Ying Gao, sa mentor, professeure à l’École supérieure de mode de l’ESG UQAM, qui a profité d’un congé en 2014-2015 pour faire elle aussi un séjour à la HEAD, où elle a dirigé les programmes de mode et de design. 

Dans sa couverture du festival, le ELLE britannique affirme en titre qu’il faudra garder l’œil sur Marie-Ève Lecavalier. Décrivant son style, la journaliste écrit qu’«on voudrait partir avec tous ses vêtements»… Elle est le coup de coeur de l’année du magazine Grazia. Que ce soit dans le Wallpaper, dans Libération, dans le magazine de design AnOther ou dans Fashion, les articles traitant de l’édition 2018 de Hyères mentionnent les créations très «abouties» de la jeune designer québécoise, ses coupes ultraprécises, sa recherche technique et sa maîtrise des matières.

Ying Gao est très fière de son ancienne étudiante. «C’est très gratifiant de lire autant d’éloges circuler dans les médias internationaux; c’est un moment de gloire que nous partageons avec la HEAD-Genève», dit-elle.

En 2015, Marie-Ève Lecavalier avait fait l’object d’un épisode de la série Grosses Têtes, réalisée par les Uqamiens de l’École Urbania.

Devenu obsolète par une absence de mise à jour chez Microsoft, Internet Explorer pose désormais de nombreux problèmes de compatibilité.

Utilisez le dernier navigateur recommandé par Microsoft

Bénéficiez de la vitesse, de la sécurité et de la confidentialité avec Microsoft Edge

Télécharger Edge