À la tête des chaires UNESCO du pays

Magda Fusaro est nommée présidente du réseau des chaires UNESCO au Canada.

4 Mars 2016 à 14H42

Magda Fusaro
Photo: Nathalie St-Pierre

La professeure Magda Fusaro, du Département de management et technologie, a récemment été nommée présidente du réseau des chaires UNESCO au Canada pour un mandat de deux ans, renouvelable une fois. Magda Fusaro est titulaire de la Chaire UNESCO en communication et technologies pour le développement avec Charles Perraton, professeur au Département de communication sociale et publique, qui en est cotitulaire.

Les chaires UNESCO ont pour mission de développer le transfert des connaissances entre les pays du Nord et les pays en développement, notamment en stimulant les échanges scientifiques et culturels entre les universités, ainsi que la formation des étudiants des cycles supérieurs. Les Chaires agissent comme des bâtisseurs de passerelles entre le monde académique, les collectivités locales et les décideurs.

On dénombre 680 chaires UNESCO réparties dans 122 pays. Le Canada en compte 17, dont 11 au Québec, dans les domaines de l'éducation, des sciences naturelles et sociales, de la culture et des communications. Avec quatre chaires UNESCO, l'UQAM est l'université canadienne qui en héberge le plus. Outre Magda Fusaro, leurs titulaires sont les professeurs Yves Prairie (Chaire sur les changements environnementaux à l'échelle du globe), Josiane Boulad-Ayoub (Chaire d'étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique) et Philippe Jonnaert (Chaire de développement curriculaire). Un autre professeur, Paul Bélanger, du Département d'éducation et formation spécialisées, préside le comité scientifique de la Chaire de recherche appliquée pour l'éducation en prison, au Cégep Marie-Victorin. L'UQAM abrite également le secrétariat du réseau international des Chaires UNESCO en communication (Orbicom), dirigé par le professeur Yves Théorêt, de l'École des médias.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE