Voir plus
Voir moins

Des plaideurs hors pair

L’UQAM remporte la finale du concours de plaidoirie Pierre-Basile Mignault.

12 février 2015 à 11 h 02

Mis à jour le 7 juin 2022 à 12 h 14

Gaële Gidrol-Mistral, Jessica Leblanc, Me Laurence Bich-Carrière, Marie-Pier Lauzon-Raza, Konstantino Psycharis, Me Jonathan Lacoste-Jobin, Philippe Moisan-Royan, Marilyn Ménard et Jonathan Raizenne.

Pour une troisième année consécutive, une équipe d’étudiants du baccalauréat en droit a remporté la coupe Fasken Martineau au concours de plaidoirie en droit civil Pierre-Basile Mignault, qui s’est déroulé les 6 et 7 février à l’Université McGill. Marie-Pier Lauzon-Raza et Philippe Moisan-Royal ont obtenu une bourse de 500 dollars remise au meilleur tandem de plaideurs, à la suite d’une joute oratoire de haut niveau les opposant au duo de l’Université de Montréal.

Le concours regroupait des équipes des facultés de droit civil de six universités québécoises et de l’Université d’Ottawa. Le problème soumis à la sagacité des étudiants concernait le droit des biens, teinté de préoccupations environnementales.

L’équipe de l’UQAM réunissait également Jessica Leblanc, Marilyn Ménard, Jonathan Raizenne et Konstantino Psycharis. Elle a remporté quatre autres prix, dont la Coupe du Bâtonnier du Québec, assortie d’une bourse de 1 000 dollars, décernée à la meilleure équipe du concours. Jessica Leblanc, Marilyn Ménard et Jonathan Raizenne ont obtenu la Coupe SOQUIJ, accompagnée d’une bourse de 500 dollars, pour le 2e meilleur mémoire, tandis que Philippe Moisan-Royal et Marie-Pier Lauzon-Raza ont reçu la Coupe du Barreau canadien (division Québec), assortie d’une bourse de 300 dollars, pour les titres de 2e meilleur plaideur et de 2e meilleure plaideuse. L’équipe était encadrée par Me Laurence Bich-Carrière et Me Jonathan Lacoste-Jobin, avec la collaboration de la professeure Gaële Gidrol-Mistral, du Département des sciences juridiques.

«Ce n’est pas un hasard si, ces dernières années, les étudiants de l’UQAM ont remporté plusieurs prix dans le cadre de ce concours, souligne Gaële Gidrol-Mistral. Bien encadrés, motivés et solidaires, ils commencent à préparer le concours dès le début du mois de septembre et font plusieurs simulations qui favorisent la maîtrise de l’art du dialogue avec les juges. De plus, le programme de baccalauréat en droit intègre une dimension critique et interdisciplinaire du droit qui permet aux étudiants d’acquérir une polyvalence, une maturité et une capacité de questionner la légitimité des institutions. Des qualités qui impressionnent tout particulièrement les cabinets d’avocats.»

Créé en 1978, le Tribunal-École Pierre-Basile-Mignault est un concours de rédaction de mémoire et de plaidoirie en appel qui vise à favoriser la recherche et l’approfondissement des connaissances en droit civil et à promouvoir l’excellence des futurs plaideurs.

La finale de l’édition 2015 du concours s’est déroulée sous la présidence des juges Clément Gascon et Marie Deschamps, de la Cour suprême du Canada, et de Pierre Dalphond, de la Cour d’appel du Québec.