Voir plus
Voir moins

Boursiers de l’AMF

Des Uqamiens reçoivent une bourse d’excellence de l’Autorité des marchés financiers.

7 juillet 2014 à 9 h 07

Mis à jour le 7 juin 2022 à 12 h 14

Photo

Siège social de l’AMF, à Québec.

Trois étudiants en sciences comptables, le doctorant Bruce Lagrange et les candidats à la maîtrise Mikoua Davidson et Rachid Kanté, figurent parmi les plus récents récipiendaires des bourses d’excellence de l’Autorité des marchés financiers(AMF).

Organisme de réglementation et d’encadrement du secteur financier au Québec, l’AMF attribue des bourses d’études universitaires – d’une valeur de 10 000 dollars au doctorat et de 5 000 dollars à la maîtrise – par l’entremise du programme d’excellence du Fonds pour l’éducation et la saine gouvernance (FESG). Ce programme vise à encourager le développement des connaissances des jeunes universitaires dans tous les domaines liés à la mission de l’Autorité. Les lauréats peuvent aussi bénéficier d’un stage rémunéré au sein de l’organisme, en lien avec leur domaine d’expertise. Le programme cible plusieurs domaines d’études, comme la finance, l’assurance, le droit, la criminologie, l’administration, l’économie, la comptabilité et l’éducation.

Professeur associé à la Chaire de coopération Guy-Bernier de l’ESG UQAM, Bruce Lagrange se consacre depuis l’automne 2012 à son doctorat en sciences comptables. Sa recherche porte sur l’utilité de l’information comptable et son impact sur le processus décisionnel pour les différents types d’utilisateurs, dont les investisseurs. Le doctorant est aussi professeur de comptabilité à l’Université du Québec à Rimouski, analyste financier dans un organisme fédéral, expert-comptable et vérificateur dans un cabinet et directeur de comptes au Mouvement Desjardins.

Mikoua Davidson est étudiante à la maîtrise en comptabilité, contrôle et audit (profil avec mémoire), et travaille comme directrice en certification chez Deloitte à Montréal. Sa recherche vise à comprendre en quoi l’amélioration de la position financière a un impact sur le choix de la méthode comptable utilisée pour la comptabilisation des coentreprises. Elle s’intéresse aux entreprises canadiennes ouvertes qui sont sur l’indice TSX et qui possèdent des participations dans des coentreprises. Mikoua Davidson a reçu en 2008 le prix de la relève de l’Association des femmes en finance au Québec.

Titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires, spécialisation finance corporative et sciences comptables, Ouamar Rachid Kanté travaille chez Deloitte où il exerce la fonction de conseiller principal en risques d’affaires. Son mémoire porte sur la diversité des méthodes de détermination du capital réglementaire des institutions financières. Il siège au conseil d’administration de la corporation Espoir, qui offre de l’aide à des enfants aux prises avec une déficience intellectuelle.