Étudier à l'étranger

Les Journées internationales de l'UQAM invitent les étudiants à découvrir les possibilités d'études à l'étranger.

3 Novembre 2014 à 16H33

Vue sur le Moléson depuis Gruyère, en Suisse.
Photo :Gabrielle Provost et Carlyne Spahr, baccalauréat en histoire de l'art

La troisième édition des Journées internationales de l'UQAM aura lieu les 4, 5 et 6 novembre au campus central. Organisées par le Service des relations internationales (SRI), ces journées invitent les étudiants à découvrir les différents services et programmes leur permettant d'ajouter une facette internationale à leurs études.

Des stands d'information se tiendront au niveau métro du pavillon Judith-Jasmin, de 11 h 30 à 14 h. «D'anciens participants à des programmes d'échanges à l'étranger partageront leur expérience, alors que des étudiants étrangers provenant des quatre coins du monde informeront les étudiants sur les études dans leur pays d'origine», souligne Catherine Rodriguez, conseillère à la mobilité internationale étudiante au SRI. Divers organismes, de même que des représentants de l'École des sciences de la gestion, de la Faculté des arts, de l'École de langues et des écoles d'été, seront présents pour répondre aux questions.

Quatre conférences seront présentées durant la semaine à la Salle des Boiseries (local J-2805). La conférence d'ouverture, intitulée «Le monde pour les jeunes en 2014», sera animée par Jean-François Lépine, président de l'Observatoire sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord de la Chaire Raoul-Dandurand et ancien journaliste à Radio-Canada, le 4 novembre, à 12 h 45. Une conférence sur les carrières à l'international sera donnée le 4 novembre, à 17 h 15, par Svava Bergmann, agente de recherche et de planification au SRI. Le 5 novembre, à 12 h 45, Mélissa Veilleux et Alexandrine Lecompte Bélisle, du vice-décanat aux études de l'École des sciences de la gestion, présenteront la conférence «Comment financer son échange à l'étranger?» Finalement, Maryline Poliquin, directrice des communications et de l'information des Offices jeunesses internationaux du Québec (LOJIQ), prononcera la conférence «Vous voyez loin, allez-y avec LOJIQ»,  le 6 novembre, à 12 h 45.

Une expérience enrichissante

Les étudiants de l'UQAM qui effectuent un séjour à l'étranger, que ce soit dans le cadre d'un programme d'échange, d'un stage, d'une recherche ou d'une école d'été, sortent grandis de leur expérience. «En plus de favoriser l'apprentissage d'une autre langue et la création d'un réseau de contacts à travers le monde, ces séjours améliorent l'ouverture, la capacité d'adaptation, la curiosité et la débrouillardise des étudiants», affirme Marie-Hélène L'Heureux, conseillère à la mobilité internationale étudiante au Service des relations internationales.

L'an dernier, 410 étudiants de l'UQAM ont participé à un programme d'échange d'une durée d'un ou deux trimestres, alors que 130 étudiants ont effectué un stage pratique, un stage de recherche, notamment dans le cadre d'une cotutelle, ou participé à une école d'été. «Tous les étudiants admissibles qui ont fait une demande ont reçu une bourse à la mobilité étudiante», souligne Marie-Hélène L'Heureux.

Les étudiants ont le choix parmi plus de 800 établissements dans 43 pays. En 2013-2014, les destinations les plus populaires ont été la France, les États-Unis, la Belgique, l'Espagne et le Royaume-Uni. «Mais l'attrait des universités asiatiques, en Chine et en Corée du Sud notamment, s'est accru, constate la conseillère. Par ailleurs, certains étudiants ont éprouvé un véritable coup de cœur pour des pays moins fréquentés, comme la Lituanie ou l'Argentine.»

Des rencontres d'information obligatoires pour les étudiants désirant participer à un programme d'échange auront lieu durant les mois de novembre, décembre et janvier. Pour étudier à l'étranger à l'automne 2015 ou à l'hiver 2016, la date limite du dépôt de dossier de candidature est le 4 février.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE