Voir plus
Voir moins

Reconnaissance londonienne

Le professeur associé Charles Vincent reçoit de nouveau un titre honorifique pour sa contribution à l’entomologie.

16 mai 2014 à 16 h 05

Mis à jour le 7 juin 2022 à 12 h 14

Photo

Charles Vincent sur le campus de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni.

Le professeur associé Charles Vincent, du Département des sciences biologiques, a été élu le 7 mai dernier Fellow de la Royal Entomological Society de Londres. Le chercheur avait également reçu le titre de Fellow de la part de l’Entomological Society of America en novembre dernier.

Ardent promoteur de l’entomologie au Canada et membre fondateur de l’Insectarium de Montréal, Charles Vincent est chercheur à Agriculture et Agroalimentaire Canada. Il mène des recherches visant à contrôler et à gérer les insectes ravageurs en agriculture en utilisant des méthodes de lutte biologique (incluant les bio-pesticides) et physique. Au sein d’une équipe multidisciplinaire, il a notamment développé des programmes qui ont réduit d’environ 50 % l’utilisation des insecticides dans les vignobles.

Charles Vincent a obtenu  en janvier dernier le prix Moisson d’or 2013 dans la catégorie Innovation, collaboration et excellence pour ses contributions et ses réalisations à Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Membre de l’Institut des sciences de l’environnement, il est, entre autres, l’un des coauteurs de Biological Control A Global Perspective (Éditions Cabi, 2007), qui documente les succès et les échecs des projets de lutte biologique dans le monde.

Fondée en 1833 sous le nom de Entomological Society of London, la Royal Entomological Society est l’héritière de plusieurs petites sociétés antérieures dont la plus ancienne remonte à  1745. Parmi les Fellows de la société, on compte notamment Charles Darwin et Alfred Russel Wallace, lesquels ont formulé la théorie de l’évolution par la sélection naturelle.