Reconnaissance chinoise

Le professeur Prosper Bernard est honoré pour son implication en Chine.

29 Septembre 2014 à 11H38

Zhang Lei, Vice-gouverneur de la province de Jiangsu, remet la médaille de l'amitié au professeur Prosper Bernard, le 19 septembre dernier, à Nanjing.

Le professeur Prosper Bernard, du Département de management et technologie, vient d'être doublement honoré par la province de Jiangsu, en République Populaire de Chine, pour sa contribution exceptionnelle, depuis plus de 20 ans, à l'éducation en gestion. On lui a décerné la médaille du travail et la médaille de l'amitié. Il est l'un des trois Canadiens et le seul Québécois parmi les 49 personnalités étrangères qui ont été honorées pour avoir contribué au développement de la Chine dans le respect des politiques du gouvernement chinois et de ses citoyens.

Ces prix lui ont été remis pour avoir dirigé l'implantation d'un MBA de l'UQAM avec l'Université des mines et de technologie de Chine (CUMT). Il s'agissait du premier programme de MBA canadien accrédité par le gouvernement chinois. Le programme est maintenant offert dans trois villes de Chine.

Le professeur Bernard a aussi été honoré pour son rôle dans le développement social et économique du Jiangsu et pour son travail de promotion des relations d'amitié entre la Chine et le Canada et entre le Jiangsu et le Québec.

Prosper Bernard a donné de nombreuses conférences en Chine et en Amérique du Nord sur les relations entre le Canada et la Chine ainsi qu'entre le Québec et le Jiangsu. Un de ses livres a été publié en mandarin avec le soutien du gouvernement chinois. Il a récemment publié des ouvrages (en français, en anglais et en mandarin) sur les Canadiens qui ont donné leur vie pour la Chine durant l'invasion japonaise.

Ces prix soulignent enfin le rôle joué par le professeur dans la création de One World Research Group, un groupe international de recherche, et sa contribution à la formation d'une relève professorale en Chine grâce au soutien accordé aux professeurs chinois qui participent à un stage postdoctoral à l'UQAM.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE