Plus de 140 000 $ pour trois projets du Service aux collectivités

9 Juillet 2013 à 9H54

Trois projets de recherche et de formation du Service aux collectivités (SAC) de l'UQAM ont obtenu des subventions totalisant 146 561 $. Elles proviennent du Fonds des services aux collectivités du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie.

Ces subventions sont réparties comme suit entre un nouveau projet et deux projets existants:

  • 44 903 $ pour les deux années de réalisation du projet L'intégration de la dimension de genre dans la lutte aux changements climatiques au Québec, proposé par Annie Rochette, professeure au Département des sciences juridiques. Ce projet sera réalisé avec le Réseau des femmes en environnement et le Regroupement québécois des groupes écologistes.

    L'objectif est de saisir les enjeux de genre dans les changements climatiques afin de modifier les pratiques organisationnelles et de s'assurer que les projets de société écologique respectent toutes et tous.
  • 40 082 $ pour la deuxième année du projet Soigner ses TIC communautaires: mythes, enjeux et usages des technologies de l'information et de la communication (TIC), sous la responsabilité de la professeure Sylvie Jochems, de l'École de travail social. Ce projet est réalisé avec la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec et le Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec.

    Contrairement à une grande partie de la population, les groupes de femmes et familles du Québec ont très peu développé les usages des TIC dans leurs pratiques sociales – des «praTIC». Pourtant, le développement des communications (notamment par l’usage des TIC) est un enjeu majeur pour des groupes de femmes et familles qui sont engagés auprès des personnes les plus vulnérables de la société québécoise. Ce projet permet de partager des connaissances techniques et des méthodes sur les praTIC, de développer une analyse critique au regard des enjeux que soulèvent les usages des TIC en action communautaire et de faciliter l’appropriation de praTIC collaboratives.

  • 61 576 $ pour la deuxième année du projet Formation sur la revitalisation des communautés territoriales et le développement des capacités de transfert individuelles et collectives, sous la responsabilité du professeur Juan-Luis Klein, du Département de géographie. Ce projet est réalisé avec Le P’tit Bonheur de Saint-Camille, un organisme de développement communautaire et culturel à but non lucratif de l'Estrie.

    Au cours des 25 dernières années, la communauté de Saint-Camille a mis de l’avant différents projets structurants afin de contrer la décroissance démographique et économique qui sévissait sur son territoire depuis 70 ans. Le projet du SAC permet de systématiser les connaissances issues de l’expérience de revitalisation territoriale de cette communauté et d’autres expériences analogues afin de consolider, d'approfondir et de transférer cette expérience dans d’autres communautés dévitalisées.
PARTAGER