L'équipe du Centre d'appels de la Fondation de l'UQAM est à l'écoute

Plus de 1 000 diplômés sont contactés tous les soirs par les agents de liaison du Centre d'appel de la Fondation dans le cadre de la Campagne spéciale auprès des diplômés et amis.

28 Novembre 2011 à 0H00

La Campagne annuelle 2011-2012 suit son cours et la Fondation prévoit, si la tendance se maintient, être en mesure de réaliser son objectif de recueillir 6,2 millions $. Annuellement, la Fondation procède à une planification stratégique de sollicitation ciblée, pour chacun des segments de donateurs. Cette année, la Campagne spéciale auprès des diplômés et amis, dont le diplômé François-Étienne Paré (M.A. art dramatique, 2000) est porte-parole, vise à recueillir 600 000 $.

Derrière le succès de chaque campagne annuelle, se cache l'apport méconnu des étudiants de l'UQAM embauchés comme agents de liaison au Centre d'appels de la Fondation. «À la Fondation, la sollicitation téléphonique se fait en soirée et le samedi. Les étudiants font un travail exigeant, car il n'est pas facile de susciter l'intérêt des gens à un moment où ils sont en famille et peu enclins à se faire solliciter, explique Mélanie Olivier, directrice de la Campagne annuelle. Chaque soir, ils tentent de joindre plus de 1 000 diplômés.»

Grâce à leurs efforts et à la générosité des donateurs, le don moyen est passé de 80 $ à 92 $ par année. «Pendant un appel, le principal défi des agents de liaison est de rallier les donateurs actuels et potentiels à la cause de l'UQAM en les invitant à faire un don, selon leurs moyens et leur champ d'intérêt, soit à leur faculté d'appartenance ou à l'ESG, soit à un projet qui leur tient à cœur», précise Mélanie Olivier. Les étudiants ont très peu de temps pour livrer leur message, positionner avantageusement l'Université et convaincre les donateurs de l'importance de soutenir leur alma mater. «Nous encadrons bien nos agents en leur faisant connaître les bons coups de l'UQAM, les retombées directes et durables des dons, ainsi que les différents fonds de bourses et de développement auxquels les diplômés peuvent contribuer», souligne la directrice, qui est appuyée dans sa tâche par Samir Chakaroun, coordonnateur, et par Christine Rabey, agente de liaison senior.

La stratégie de sollicitation de la Fondation repose entre autres sur la collaboration de divers acteurs clés dans les facultés, qui contribuent à faire connaître les besoins et les projets dans chaque domaine. Cette année, des projets spéciaux de sollicitation sont prévus auprès des diplômés des programmes en art dramatique, MBA-cadres, en sciences biologiques, en science politique et en droit. Ayant lui-même été récipiendaire d'une bourse de la Fondation, lors de ses études, François-Étienne Paré lance un appel particulier à la générosité à tous les anciens boursiers de la Fondation.

PARTAGER