Voir plus
Voir moins

La diplômée et cinéaste Katia Paradis boursière de la Channel 4 Britdoc Foundation

14 janvier 2011 à 21 h 01

Mis à jour le 7 juin 2022 à 12 h 23

Katia ParadisLa cinéaste Katia Paradis (B.A. communication, 1996) a remporté une bourse de développement PUMA.Creative Catalyst Award, d’une valeur de 5 000 euros, de la Fondation Britdoc de la chaîne Channel 4 à Londres. Parmi les 350 projets soumis, dix seulement ont été retenus. Katia Paradis est la seule lauréate du Canada, alors que les autres cinéastes proviennent de l’Allemagne, des Etats-Unis, du Nigéria, du Pérou, du Swaziland, de l’Iran, de l’Australie et du Royaume-Uni.

Katia Paradis a obtenu cette bourse pour son projet intitulé The Last Song (Le dernier chant).  C’est l’histoire de mères de famille garifuna qui, dans un moment crucial de leur vie, deviennent auteures de chansons. Porteuses d’une culture orale menacée, elles chantent de leurs voix bluesy la douleur, l’impuissance, l’amour et l’espoir. Au Québec, le projet a reçu l’appui en développement de la SODEC – jeunes créateurs  et du Conseil des Arts et Lettres du Québec.

De plus, Katia Paradis a été sélectionnée à la Berlinale Talent Campus où dix documentaristes de divers pays se rencontreront et travailleront à leurs projets avec des mentors réputés pendant le Festival du film de Berlin, qui se déroulera du 10 au 20 février prochains.

Le premier long métrage de Katia Paradis, Trois rois, sur trois musiciens du Belize, a circulé dans plusieurs festivals internationaux et a remporté au Québec le Prix de la Relève au Festival Vues d’Afrique 2009.