Voir plus
Voir moins

Deux projets étudiants primés au Gala Forces AVENIR

11 novembre 2010 à 21 h 11

Mis à jour le 7 juin 2022 à 12 h 28

Le Collectif de recherche sur l'aménagement paysager et l'agriculture urbaine durable.Initiative étudiante, le Collectif de recherche sur l’aménagement paysager et l’agriculture urbaine durable (CRAPAUD) a remporté le prix Projet par excellence lors du Gala Forces AVENIR 2010, qui avait lieu hier au théâtre Granada, à Sherbrooke. La clinique juridique Juripop, autre projet uqamien, a aussi obtenu un prix dans la catégorie Entraide, paix et justice. Au cours des deux dernières années, l’UQAM a récolté huit prix au concours Forces AVENIR, dont la mission est de reconnaître et de promouvoir l’engagement de jeunes citoyens actifs et responsables.

Le CRAPAUD, dont la coordonnatrice est Marie-Ève Julien-Denis, étudiante à la maîtrise en géographie, vise à favoriser la biodiversité en ville par la promotion d’une agriculture, d’un aménagement et d’un entretien paysager respectueux de l’environnement. Chapeauté par le Groupe de recherche d’intérêt public (GRIP-UQAM), le CRAPAUD a fait détourner, en un an seulement, 7,7 tonnes de matières organiques des sites d’enfouissement, réduisant ainsi de 12 000 kg de CO2 l’empreinte écologique de l’UQAM. De plus, les étudiants ont aménagé six jardins au sol et deux jardins sur les toits des pavillons du Complexe des sciences. L’été dernier, le CRAPAUD a dirigé la rédaction d’un ouvrage collectif sur l’agriculture urbaine, converti les espaces verts en jardins collectifs, développé un projet d’aquaculture et procédé à l’élargissement du volet compostage. Il  aussi fait œuvre d’éducation et de sensibilisation avec son École d’agriculture urbaine qui a attiré près d’une centaine de participants du Québec, d’Europe et d’Afrique. Il s’agit là de la seule initiative francophone du genre au monde.

Fondée en 2009 par Julien Pelletier-David et Marc-Antoine Cloutier, étudiants au baccalauréat en droit, la clinique juridique Juripop, située à Saint-Constant sur la rive-sud, offre un service juridique gratuit à tous ceux qui, malgré leur faible revenu, ne sont pas admissibles au programme d’aide juridique du gouvernement du Québec. Une quarantaine d’étudiants de l’UQAM, de l’Université de Montréal et de l’Université McGill sont impliqués dans l’aventure. Les types de causes traitées par Juripop touchent au droit familial, au droit du travail, au droit du logement et au droit administratif. À ce jour, 120 dossiers ont été ouverts et l’équipe a remporté trois procès. Juripop se présente également comme une entreprise d’économie sociale, car elle finance ses services par la vente de conférences d’information juridique auprès, par exemple, d’organismes populaires, de PME, d’écoles ou d’entreprises en démarrage.

Mentionnons que le projet Regards sur le Chili, auquel ont participé des étudiants de l’UQAM, a remporté un prix dans la catégorie Société, communication et éducation.

***

Voir aussi: