Voir plus
Voir moins

L’étudiante Alena Prochazka, lauréate du Prix Phyllis-Lambert 2009

20 mai 2009 à 13 h 05

Mis à jour le 7 juin 2022 à 12 h 35

Alena Prochazka, finissante au doctorat en études urbaines à l’École des sciences de la gestion, est la lauréate du Prix Phyllis-Lambert 2009, décerné par l’Institut du patrimoine de l’UQAM. Chaque année, l’Institut décerne le Prix Phyllis-Lambert à un candidat qui a soumis la meilleure thèse de doctorat ou le meilleur mémoire de maîtrise portant sur l’histoire de l’architecture au Canada selon l’évaluation qui en est faite par un jury indépendant.

Complétée sous la direction des professeurs Lucie K. Morisset et Luc Noppen, du Département d’études urbaines et touristiques, la thèse de doctorat d’Alena Prochazka, intitulée «Le projet urbain vu comme un catalyseur identitaire : analyse de contributions récentes à la montréalité (1992-2003)», s’est imposée par la pertinence du sujet traité ainsi que par l’ambition et le souffle de l’étude élaborée. Examinant de manière critique le contextualisme de l’architecture contemporaine montréalaise soucieuse de continuité formelle et/ou mémorielle, cette thèse propose une interprétation stimulante des tensions qui existent entre tradition et modernité, innovation et continuité, dans la conception du cadre bâti.

Rappelons que le Prix Phyllis-Lambert consiste en un certificat de reconnaissance, accompagné d’une bourse de 1 500 $ versée par la Fondation de l’UQAM. L’Institut du patrimoine offre par ailleurs une aide à la publication du texte récompensé, dans l’une de ses collections ou chez un éditeur indépendant. L’ouvrage publié portera en couverture la mention «Prix Phyllis-Lambert ».